Au Havre, 20 ans de résistance ukrainienne dans l'œil du photographe Guillaume Herbaut

L'exposition "Ukraine, Terre désirée" à la Bibliothèque universitaire du Havre revient sur 20 ans de reportages en Ukraine du photojournaliste Guillaume Herbaut. À travers ses photos, il nous montre un pays en résistance depuis presque toujours.
Article rédigé par Léna Thobie-Gorce
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min
Guillaume Herbaut a pris des photographies des combattants ukrainiens mais aussi de ceux qui ont à l'arrière, en soutien. (France 3 Normandie : B. Drouet / E. Proenca Pina / A. Delahaye)

20 ans de photographies en Ukraine. Arrivé au moment de la catastrophe de Tchernobyl, le photojournaliste Guillaume Herbaut n'est jamais reparti. Il a eu un coup de foudre pour le pays, son histoire et ses citoyens. L'exposition Ukraine, Terre désirée à la Bibliothèque universitaire du Havre, revient sur cette histoire qui lie le photographe à ce pays. Son travail documentaire s'inscrit dans le temps long, avec une sélection d'images prises entre 2001 et 2022. 

Exposition Guillaume Herbaut -
Exposition Guillaume Herbaut Exposition Guillaume Herbaut - (France 3 Normandie : B. Drouet / E. Proenca Pina / A. Delahaye)

Guillaume Herbaut est lauréat de trois World Press Photo, du prix Niépce en 2011, et du Prix Bayeux-Calvados des correspondants de guerre en 2016. Dans cette exposition, le photojournaliste a choisi de montrer un pays en lutte depuis presque toujours pour son indépendance, avec des conflits souvent passés sous silence, pourtant aux portes de l’Union européenne. 

Dès son premier voyage à Tchernobyl, il photographie la ville fantôme et rencontre les évacués. C'est à partir de ce moment qu'il se fait la promesse de revenir régulièrement. "Quelques années après la catastrophe, je suis rentré dans la zone interdite qui entoure la centrale atomique et j'ai passé plusieurs mois à raconter cette vie. Des gens qui reviennent clandestinement, ceux qui s'installent, les trafics de métal contaminé, la jeunesse qui vit en lisière de zone", raconte Guillaume Herbaut. 

L'histoire d'un pays en lutte permanente

Guillaume Herbaut va être le témoin des balbutiements de cette nation, indépendante depuis 1991, et de son histoire récente, parsemée de combats pour la liberté et la démocratie. "J'ai été en Crimée en 2008 où je voyais les tensions intercommunautaires, j'ai été à Maïdan en 2004, pendant la Révolution orange, en 2013, où les gens se battaient pour un accord avec l'Europe. Et puis, j'ai vu le début du conflit dans le Donbass en 2014, avec l'annexion de la Crimée par la Russie, la déstabilisation d'une région et l'entrée réelle de la guerre au cœur de l'Ukraine", énumère-t-il. 

Avec ses photos, Guillaume Herbaut souhaite montrer que le pays entier est en résistance. (France 3 Normandie : B. Drouet / E. Proenca Pina / A. Delahaye)

Pour le photographe, l'Ukraine est un pays en lutte depuis très longtemps, il n'a alors pas été surpris de voir la résistance se mettre en place si rapidement l'année passée. "La population ukrainienne se bat depuis huit ans déjà, avec un esprit de résistance et un maillage dans la société entre ceux qui sont sur le front et ceux à l'arrière. La résistance est là depuis très longtemps", estime-t-il. Après un vernissage de l'exposition fin mars, le journaliste est reparti en Ukraine pour continuer à témoigner sur cette guerre et sur ce pays qui lui est cher.

Exposition "Ukraine Terre désirée" de Guillaume Herbaut. Bibliothèque universitaire du Havre. Entrée libre. Jusqu'au 27 mai 2023. Plus d'informations sur le site de l'université.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.