Cet article date de plus d'un an.

A Montpellier, le Pavillon Populaire s’est imposé comme un haut lieu de la photographie

Lieu d’exposition depuis les années 1990, le Pavillon Populaire est depuis 12 ans exclusivement dédié à la photographie. Les plus grands noms sont passés ici, attirant un million de visiteurs. Un lieu devenu incontournable pour les amateurs de photos.

Article rédigé par Stéphane Hilarion
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min
Exposition "Métamorphose" au Pavillon Populaire de Montpellier. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3 / C. Monteil)

Construit en 1891, le Pavillon Populaire fût pendant un siècle un lieu de réunion pour les syndicats étudiants, mais aussi l’épicentre de nombreuses manifestations vigneronnes du 20e siècle. Rénové au début des années 1990, il accueille alors des expositions temporaires, notamment du musée Fabre situé en face, mais aussi les premiers évènements autour de la photographie, comme la grande rétrospective consacrée à Robert Doisneau en 1996.

PAVILLON POPULAIRE ET PHOTOGRAPHIE -
PAVILLON POPULAIRE ET PHOTOGRAPHIE PAVILLON POPULAIRE ET PHOTOGRAPHIE - (FTR)

Un million de visiteurs

Au début des années 2000, le Pavillon Populaire devient un espace municipal de la Ville de Montpellier dédié à la photographie, et à partir de 2011 il se dote d’un directeur artistique, Gilles Mora, qui va réussir à attirer dans la capitale héraultaise les plus grands noms de la photographie. Son projet : proposer des expositions de grande qualité, et les rendre accessibles à tous, grâce notamment à la gratuité. "Je pense qu’il y a eu quelque chose qui s’est passé entre ce lieu et un public qui est venu parce que ce que l’on faisait ici, personne ne le faisait ailleurs. J’ai tenu à ce que ça puisse être perçu de façon compréhensible par les gens."

Depuis l’arrivée de Gilles Mora il y a 12 ans, plus d’une trentaine d’expositions ont été organisées, et le Pavillon a accueilli il y a quelques jours son millionième visiteur. Un lieu devenu incontournable pour les photographes comme pour les amoureux de la photo. Un lieu qui, dans notre socité de l’image, joue un rôle essentiel pour William Moureaux, photographe montpelliérain et Meilleur ouvrier de France, habitué des lieux : "Il ne faut pas oublier qu’il y a des milliards d’images qui sont faites chaque jour avec nos petits appareils électroniques qu’on a tous dans la poche. Je considère que si c’est de l’image ce n’est pas de la photographie. La photographie c’est ce qu’on a là, c’est ce qu’on imprime, c’est ce qu’on va transmettre aux générations à venir".

Pour ce début 2023, le Pavillon Populaire propose jusqu’au 15 janvier Métamorphose, une exposition consacrée à la photographie française entre 1968 et 1989 avec des œuvres de 70 photographes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.