Zeynep Uysal, marbreuse sur papier, redonne des couleurs aux livres anciens

L’artiste détient le secret d’une technique qui demande patience et précision. Des mois de travail sont nécessaires à la réalisation des papiers aux motifs colorés.

Article rédigé par
Gaël Simon - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une fois séchées et polies, les feuilles de papier sont vendues à des relieurs de livres. (FRANCE 3)

Un geste unique précis, qui requiert un précieux savoir-faire et une grande patience. Zeynep Uysal est marbreuse sur papier. D’un coup de pinceau elle projette des formes, des couleurs qui prennent vie à la surface de l’eau, puis travaille la peinture avant d’emprisonner ce moment sur une feuille.

Une passion dans laquelle l’artiste est tombée toute petite, absorbée par ce papier si particulier présent sur les couvertures de livre de son père. "Je suis maître du geste, je maîtrise la projection. Mais au moment où je vais sortir le papier, c’est la cuve qui décide de ce qu’elle va me donner au rendu final. Et donc c’est un peu cette surprise qui m’attire dans ce que je fais".

Savoir écouter la matière

Cette technique, elle l’a apprise en Turquie pendant trois ans. Elle en a intégré les codes aux côtés d’un maître marbreur. Art de la patience, la pratique est aussi une manière de penser. "Il y a un échange mutuel tout le temps avec cette cuve, cette matière vivante. Il faut savoir l’écouter, il faut savoir la regarder et la comprendre. Sinon elle va me donner une empreinte de couleurs mais qui ne va pas exprimer grand-chose. Ce seront des tâches et c’est tout".

Pour obtenir ce rendu exceptionnel, il faut laisser du temps au temps. La tâche demande une préparation longue et précise avant de pouvoir poser la feuille sur la cuve. Il faut broyer les pigments, y ajouter de l’eau et laisser reposer au moins trois mois. "On ne peut pas travailler pigment et le projeté la surface de l’eau. Le résultat ne serait pas très joli à voir car on retrouverait le granuleux du pigment".

Une fois la feuille de papier séchée et polie, Zeynep vend ses créations à des relieurs. Grâce à son travail, les livres anciens sont restaurés et reprennent des couleurs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.