Une valise secrète de Jean Moulin de retour à Béziers, ville natale du héros de la Résistance

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
La valise de Jean Moulin
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture

C'est la petite-fille de l’historien Daniel Cordier qui en a fait don à la cité de naissance du grand résistant, qui était aussi un artiste. Dessinateur autodidacte, il croquait ses contemporains sous le pseudonyme de Romanin. 

C'est un objet rempli d'histoires et de secrets. Une valise ayant appartenu à Jean Moulin vient d'être offerte à la ville de Béziers, dans l'Hérault. Elle aurait servi à transporter des documents lors des missions secrètes du héros de la Résistance. Ce don provient de la petite-fille du Lyonnais Daniel Cordier, l'ancien secrétaire de Jean Moulin, disparu à l'automne 2020 à l'âge de 100 ans.  

La valise des missions secrètes de Jean Moulin  (France 3 Occitanie)

Jean Moulin, Max, Romanin : préfet, résistant, dessinateur

Cette valise était utilisée par "Max", pseudonyme donné à Jean Moulin pendant la guerre. Qui sait ce qu'a contenu ce bagage : sans doute des documents qui ont permis l'organisation de la Résistance en France, peut-être aussi des dessins. Car en plus d'être préfet puis résistant, Jean Moulin était aussi un artiste. Dessinateur autodidacte, il croquait ses contemporains sous le pseudonyme de Romanin. Enfant, il couvre déjà ses cahiers de dessins et caricature ses professeurs. "C'est une facette méconnue de Jean Moulin mais qu'il a débuté très tôt, on a des témoignages de sa soeur qui raconte qu'il dressait dès l'âge de six ans et il a des dispositions assez impressionnantes pour le dessin", explique Céline Dumas, directrice des musées - ville de Béziers.

Étudiant, il publie ses œuvres dans des journaux montpelliérains et réalise des paysages à l'aquarelle des environs de Béziers et de la Provence. Son génie artistique est reconnu par les experts. "Toute sa vie, il développera ce talent au point même de collaborer avec des grands journaux parisiens, d'exposer dans des galeries et de vendre", raconte encore la spécialiste. Selon la légende, Jean Moulin aurait dessiné ses bourreaux sur la feuille qui lui était tendue pour qu'il inscrive le nom de ses compagnons de résistance.

Le musée des Beaux-arts de Béziers conserve, à l'Hôtel Fabregat, près de 600 dessins de Jean Moulin ainsi qu'une partie de sa collection personnelle.

Caricature signée de Romanin du peintre Foujita dans un dessin consacré à Montparnasse dans les années 30  (France 3 Occitanie)

Un lieu à la mémoire de Jean Moulin

Le héros de la Résistance, est né à Béziers le 20 juin 1899 au 6 rue d’Alsace, dans un immeuble haussmannien. Jean Moulin a vécu dans un appartement du troisième étage jusqu’au baccalauréat. En 1917, il part étudier le Droit à la faculté de Montpellier mais revient régulièrement voir sa famille dans la maison de son enfance jusqu’en 1937, année où ses parents quitteront les lieux. 

Plaque commémorative posée sur la façade du 6 rue d'Alsace à Béziers, maison natale de Jean Moulin  (France 3 Occitanie)

Aujourd'hui, la ville biterroise a pour projet de transformer la maison natale de Jean Moulin en lieu de mémoire. Pour Robert Ménard, maire divers extrême droite de Béziers, il s'agit aussi de "faire comprendre ce qu'était une famille de cette époque, faire comprendre dans quel cadre est né et a été éduqué Jean Moulin et peut-être faire comprendre à nos jeunes enfants qu'il était un enfant comme les autres et qu'il a fait un choix capital à un moment qui l'a transformé en héros".

Le projet de musée n’a pour l’instant pas vu le jour, mais la ville conserve bien précieusement la valise chargée d’histoires, ainsi que de nombreux dessins et documents ayant appartenu à Jean Moulin, avant de pouvoir les présenter au public.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Peinture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.