Un tableau disparu de Gustave Boulanger retrouvé 170 ans après, est vendu aux enchères

Le tableau a été adjugé 21 000 euros lors d'une vente aux enchères à Guéret, dans la Creuse. 

Détail de Saint Pierre introduit dans la maison de Marie de Gustave Boulanger (1824-1888)
Détail de Saint Pierre introduit dans la maison de Marie de Gustave Boulanger (1824-1888) (France 3 Limousin R. Abd El Nour)

Présentée au Prix de Rome en 1848, cette toile de Gustave Boulanger, Saint Pierre introduit dans la maison de Marie, remporta à l'époque le second prix. Et on perdit sa trace pendant 171 ans ! Jusqu'à cette banale expertise dans une maison creusoise. Le commissaire priseur Pierre Turpin découvre le tableau dans un grenier. Les propriétaires ne connaissaient pas sa provenance. Estimé entre 20 000 et 30 000 euros, il a été adjugé 21 000 euros lors d'une vente aux enchères à Guéret. 

Gustave Boulanger, peintre orientaliste de renom

Une découverte étonnante dans un département rural comme celui de la Creuse. "Pour les propriétaires, c'était juste un grand tableau qui était resté accroché pendant des année dans un couloir" explique Maître Turpin. "J'ai eu la surprise de la découvrir. C'était dans une petite maison très rurale, comme il y en a beaucoup dans le département".

Et pourtant, Gustave Boulanger est loin d'être un inconnu. Ce peintre orientaliste parisien du XIXe siècle eut une riche carrière. Cette oeuvre disparue avait obtenu le second prix du Grand prix de Rome en 1848. Et l'année suivante, il remporta ce prestigieux prix avec un autre tableau Ulysse reconnu par Euryclée. Il devient ensuite membre de l'Académie des Beaux-arts. Il a notamment réalisé plusieurs commandes pour le compte de l'Etat, dont le foyer de la danse de l'Opéra de Paris ainsi qu'une partie du décor de l'Opéra de Monte-Carlo.