Cet article date de plus d'un an.

Un chef d'entreprise lyonnais expose sa collection de 2 000 tableaux dans ses bureaux

À Lyon, Jérôme Tomaselli, le patron d'une entreprise d'édition de logiciels, a amassé une formidable collection de toiles de peintres locaux.
Article rédigé par Camille Belsoeur
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min
La collection privée de Jérôme Tomaselli compte 2 000 tableaux. (FRANCEINFO)

Il aime les toiles de peintres oubliés par l'histoire. Il déteste les murs blancs. Jérôme Tomaselli, qui dirige l'entreprise GpxManager, basée à Lyon et spécialisée dans l'édition de logiciels, a donc transformé ses bureaux en un véritable musée. Dans l'open-space, des tableaux sont accrochés au-dessus des postes de travail. À l'étage supérieur du bâtiment, situé dans le 9e arrondissement, c'est même un véritable musée qui expose une partie de sa collection. Jusqu'au 27 février 2023, son musée privé est ouvert au public

Car depuis qu'il s'est pris de passion pour la peinture lyonnaise, il y a 25 ans, Jérôme Tomaselli a accumulé un véritable trésor. Il détient plus de 2 000 tableaux, du 17e siècle à nos jours. 

Le patron d'une entreprise d'édition de logiciels ouvre au public sa collection privée de 2 000 tableaux
Le patron d'une entreprise ouvre au public sa collection privée de 2 000 tableaux Le patron d'une entreprise d'édition de logiciels ouvre au public sa collection privée de 2 000 tableaux (FRANCEINFO)

À la découverte de l'école lyonnaise

Il raconte pourquoi il s'est pris de passion pour la peinture lyonnaise. "On pourrait voir du chauvinisme, mais non. À Lyon, on a la chance d'avoir une école de peinture extraordinaire, très riche, de grande qualité, et qui pour un collectionneur à la chance d'avoir été longtemps mal cotée. Ça m'a permis de pouvoir en acheter beaucoup", constate-t-il.

Ce sont aussi ses souvenirs d'enfance qui l'ont poussé à se replonger dans l'univers des maîtres lyonnais. "Encore adolescent et passionné d’art et d’histoire, j’ai découvert la peinture lyonnaise au Musée des Beaux-Arts de Lyon, qui possédait alors un étage entier dédié à cette belle école de peinture (...) Puis le temps a passé, le travail m’a absorbé et un jour, j’ai souhaité revoir ces peintres que j’avais aimés et que l’on ne voyait plus. Cette recherche s’est avérée plus féconde que je ne l’imaginais, la peinture lyonnaise était encore plus riche et plus belle que dans mes souvenirs lointains", raconte-t-il sur le site web de la Collection Tomaselli. 

Ce chef d'entreprise aime particulièrement les peintres naguère célèbres et désormais tombés dans l'oubli. Il apprécie aussi les toiles que commandaient les soyeux, ces négociants qui se sont enrichis grâce à l'industrie de la soie au 19e siècle à Lyon.

"On est parfois pas reconnu dans sa propre ville ou dans son propre pays. Il y a beaucoup de tableaux que j'ai retenu à Lyon et qui partaient dans des grands musées internationaux", souffle Jérôme Tomaselli.

La collection Tomaselli est à découvrir jusqu'au 27 février 2023 au 22 rue Laure Diebold à Lyon. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.