Rétrospective Vincent Bioulès à Montpellier : de l'abstraction à la figuration

C'est l'expo de l'été au musée Fabre. Elle rassemble 200 oeuvres de Vincent Bioulès, ce peintre venu de l'abstraction iconoclaste des années 1970, puis inspiré par Matisse et Picasso pour son retrour à la figuration.

Détail  de \"La place d\'Aix noire, hommage à Auguste Chabaud\" de Vincent Bioulès
Détail  de "La place d'Aix noire, hommage à Auguste Chabaud" de Vincent Bioulès (Musée Fabre)

Le peintre Vincent Bioulès fait l'objet d'une première rétrospective au Musée Fabre de Montpellier. Chemins de traverse rassemble 200 oeuvres d'un artiste qui a oscillé entre abstraction iconoclaste et un retour à la figuration. "Je suis un peu impressionné par ce qui m'arrive". A 81 ans, Vincent Bioulès est tout ému qu'un grand musée comme le musée Fabre lui rende un tel hommage.

C'est tout le parcours singulier de ce peintre montpelliérain qui est exposé jusqu'au 6 octobre dans ce lieu où il a découvert la peinture. Le parcours de Bioulès est d'abord un parcours de contestation. A la fin des années 60 il critique, comme de nombreux artistes, l'organisation des Beaux-Arts en France. C'est là qu'il fait naître avec Tjeerd Alkema, Jean Azémard et Alain Clément le collectif ABC Productions qui rassemblera une centaine de jeunes artistes pour une grande manifestation culturelle à Montpellier en mai 1970.

Vincent Bioulès est aussi une figure éminente du groupe Support/Surfaces où l'abstraction est le support d'une critique radicale de l'image.

Retour à la figuration

Puis en 1975 il rompt avec l'abstration. Inspiré par Matisse, Bioulès se met à peindre les places publiques, lieux emblématiques s'il en est, des villes et villages du Sud dont il aime peindre aussi les paysages. C'est dans ce Languedoc qu'il chérit et où il habite qu'il a "découvert la singularité de sa sensibilité".

Si je parodiais Cézanne, je dirais que je suis revenu ici et m'y suis implanté parce que je suis sensible à la configuration de mon pays.Vincent Bioulès

"Chemins de traverse" est l'exposition de l'été

Du 15 juin au 6 octobre 2019

Musée Fabre de Montpellier, 13, rue Montpelliéret