Paul Cézanne, le Provençal nourri de peintures italiennes

Né et décédé en Provence, le peintre Paul Cézanne portait sa région dans son cœur et dans ses tableaux. Pourtant, il y a une influence chez l'artiste un peu moins soupçonnée : l'Italie, pays dans lequel il n'est pourtant jamais allé. À (re)découvrir au musée Marmottan Monet, à Paris, jusqu'au 5 juillet.

France 2

"Quand on est là-bas, c'est foutu, rien ne vous dit plus." C'est dans ces termes élogieux que Paul Cézanne, le célèbre artiste impressionniste du XIXe siècle, parlait de sa Provence natale, qu'il a parcourue en long et en large, jusqu'à peindre 80 fois la montagne Sainte-Victoire, près d'Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône). C'est pourtant dans la peinture italienne du XVIe et XVIIe siècle qu'il tire bon nombre de ses inspirations.

Cézanne, un érudit de l'art italien

Perçu à tort comme un rustre, Paul Cézanne atteste pourtant d'une grande culture classique, féru des écrits de Virgile et d'Ovide. Habitué des visites au Louvre, il étudie les tableaux de grands maîtres italiens. À travers des portraits, Cézanne rend hommage au Greco. Dans un autre tableau, la dynamique des corps s'inspire du Tintoret. L'influence de l'Italie sur l'Aixois est indéniable. Sa connaissance artistique transalpine, très loin de l'imitation, ne laisse pas insensibles les peintres italiens. Morandi, Pirandello et bien d'autres s'inspireront à travers des tableaux de l'œuvre de Paul Cézanne.

L'exposition "Cézanne et les maîtres. Rêve d’Italie", à partir du 27 février et jusqu'au 5 juillet au musée Marmottan Monet, à Paris.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le peintre Cézanne influencé par les maîtres italiens
Le peintre Cézanne influencé par les maîtres italiens (Capture France 2)