Les peintures oniriques d'Ann Loubert envoûtent les visiteurs d'une galerie de Strasbourg

La galerie Chantal Bamberger propose jusqu'au 13 mars 2021 l'exposition "À visage découvert".

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
L'artiste Ann Loubert expose ses peintures et aquarelles à la galerie Chantal Bamberger de Strasbourg (France 3 Alsace)

Si les musées sont fermés pour raisons sanitaires, les galeries, elles, restent ouvertes. À Strasbourg, la galerie Chantal Bamberger propose jusqu'au 13 mars 2021 une exposition qui regroupe des peintures et aquarelles d'Ann Loubert. 

Portrait Ann Loubert

Une peinture sensorielle

La peinture d’Ann Loubert est un questionnement constant de la représentation. Elle puise son inspiration dans le monde qui l'entoure. Chaque œuvre est empreinte de sensations, d'odeurs, de murmures. Comme pour ce grand tableau où le rouge domine. "C'est l'été, je suis dans un très beau jardin, je regarde le sol, le ciel et là, révélation ! Je me dis c'est ça que je veux peindre.", se souvient-elle. Le résultat est très dansant et joyeux.

Peinture d'Anne Loubert (Galerie Chantal Bamberger)

Mêlant portraits, paysages et natures-mortes, l’exposition proposée par la galerie Chantal Bamberger, présente une multitude de techniques et de thématiques, qui dévoilent chacune une part des réflexions de l’artiste. Son processus créatif est très personnel : "je trace des chemins et j'utilise la gomme comme un outil graphique de dessin", explique-t-elle. 

Revenir à l'essentiel

Les travaux d’Ann Loubert se renouvellent sans cesse, l’artiste cherchant à transcrire dans ses œuvres l’émotion née de ses inspirations, où se mêlent en harmonie une multitude d'expériences personnelles. Comme ce tableau vert où les algues semblent danser avec des bulles. "Quand on a la tête sous l'eau, on a une perception acoustique qui est modifiée, c'est une traduction de ce que j'ai ressenti", détaille l'artiste. Parfois, la couleur s'efface pour laisser place aux tons neutres, les images se dépouillent pour revenir à l’essence du sujet représenté. "J'enlève tout ce qui n'est pas nécessaire, il faut aller à l'essentiel", explique Ann Loubert.

Portrait de l'artiste Ann Loubert exposé à la galerie Chantal Bamberger à Strasbourg (France 3 Alsace)

Ayant passé un peu plus d’une année en Chine et à Taïwan, on retrouve dans les œuvres d'Ann Loubert une réflexion sur le trait, le mouvement, le geste qui se dédouble dans une recherche sur la justesse de la représentation. D'une tâche naît un visage, le corps d'un enfant et même un autoportrait. "Dans cette expo il y a quelques portraits, il y a le regard de l'autre, dans le contexte actuel on a faim du visage de l'autre, cette peinture me nourrit, j'espère qu'elle peut nourrir d'autres que moi", assure l'artiste. 

L’exposition "À visage découvert" d’Ann Loubert jusqu'au 13 mars 2021, du mercredi au samedi de 15h à 19h à la galerie Chantal Bamberger

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.