Le Suquet des artistes de Cannes expose les "Solitudes croisées" de nos sociétés, saisies par le peintre Bilal Hamdad

Bilal Hamdad saisit le quotidien d’anonymes rencontrés dans le métro parisien. Une réalité pleine de mélancolie et de solitude qui s’expose au Suquet des artistes à Cannes.  

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Bilal Hamdad au Suquet des artistes à Cannes. (C. Duval / France Télévisions)

Peintre algérien âgé de 35 ans, Bilal Hamdad vit aujourd'hui en France où son talent n’a pas tardé à être reconnu. À Cannes, le Suquet des artistes (ancienne morgue d'hôpital devenue lieu d''exposition et de résidence d'artistes) expose une vingtaine de ses toiles jusqu’au 29 mai. Des tableaux de grand format réunis sous un titre évocateur, Solitudes croisées, qui résume parfaitement l’ambiance de ces instantanés de vie saisis par l’artiste.

 

Ultramodernes solitudes

Son "terrain de jeu" comme il dit, c’est le métro parisien. Il y croise des inconnus qu’il prend en photo, à leur insu. Personne ne pose, chacun est saisi tel qu’il est, dans l’instant. Bilal Hamdad retranscrit ensuite cette réalité sur la toile. Dans ce lieu profondément impersonnel qu’est le métro, des vies qui se croisent et se mêlent sans jamais interagir entre elles. De quoi inspirer l’artiste. 

Je fais souvent des personnes seules parce que j’aime cette idée de croisement et de solitude. Il y a du monde mais au final, les gens sont seuls.

Bilal Hamdad

FTR

Réalisme profond

La peinture de Bilal Hamdad est figurative, d’un réalisme "profond", dans le sens où la scène semble happer celui la regarde. Il y a une matière, une densité dans les couleurs avec des nuances très travaillées qui donnent du relief et de l'intensité, un côté charnel aux personnages et aux lieux où ils se trouvent.

Difficile de ne pas être touché par l’humanité qui se dégage de ces toiles. Difficile de ne pas se reconnaître dans ces anonymes qui sont assoupis, attendent leur train, consultent leur portable, ou ont tout simplement les yeux dans le vide.  

Exposition "Solitudes croisées" - Bilal Hamdad - Suquet des artistes - Cannes (C. Duval / France Télévisions)

De l'Algérie à la France

Bilal Hamdad est né en Algérie, à Sidi Bel Abbès, en 1987. Diplômé de l’École des beaux-arts d’Oran en 2010, il participe la même année à sa première exposition collective en France. Plusieurs de ses toiles sont acquises par le Conseil général de l’Eure. Mais le jeune artiste continue à se former. Il vient vivre en France et ressort diplômé de l’École nationale supérieure d’art de Bourges en 2015 puis de celle de Paris trois ans plus tard.

Plusieurs prix sont déjà venus saluer son travail. En 2020, Bilal a été lauréat du Prix de la Fondation Colas, destiné à la défense de la peinture contemporaine.            Sa première exposition personnelle date de décembre 2019 à la H Gallery à Paris. "À l'époque, on était en plein mouvement des Gilets jaunes, et le responsable de cette galerie située à République, craignait que personne ne voit son magnifique travail mais le succès a été immédiat". 

Une vingtaine de toiles exposées au Suquet des artistes. (C. Duval / France Télévisions)

Exposition Bilal Hamdad "Solitudes croisées", jusqu'au 29 mai 2022 au Suquet des Artistes - 7 rue Saint-Dizier - 06400 Cannes - Horaires : Mardi à vendredi : de 13h à 17h - Samedi et dimanche : de 10h à 13h et de 14h à 18h - Entrée libre et gratuite

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Peinture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.