Le musée Fesch d’Ajaccio célèbre la "Rome brillante", période artistique méconnue de la première moitié du 18e siècle

Publié
FTR
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture

C’est l’exposition évènement de l’année sur l’Île de Beauté. Les plus grands musées français et italiens ont prêté des œuvres au Palais Fesch pour raconter l’histoire de l’art à Rome de 1700 à 1758. Cent-cinquante tableaux et objets sont réunis jusqu’au 3 octobre à Ajaccio.

Monter une exposition sur une période artistique longtemps oubliée n’est pas chose aisée. Deux ans de travail ont été nécessaires pour organiser celle qui vient d’ouvrir au Palais Fesch à Ajaccio, consacrée à l’art romain de la première moitié du 18e siècle. Du temps, et une multitude de partenariats pour réunir des œuvres représentatives de l'"École romaine" de 1700 à 1758. La Rome "rococo" comme l’appelle Philippe Costamagna, conservateur du musée Fesch, qu’il qualifie de magnifique, mais ignorée des historiens d’art et donc méconnue du grand public.

150 œuvres présentées

En tout une trentaine de musées français et italiens dont les plus prestigieux ont accepté de prêter des œuvres de leurs collections. Cent-cinquante tableaux, sculptures et objets, dont des pièces d’orfèvrerie. Témoins d’une époque où les palais romains regorgeaient d’objets fastueux. "Les œuvres étaient partout dans les galeries, les chambres, dans tous les espaces des palais, parce que les objets d’arts étaient le signe de la culture, du pouvoir, de la puissance de la famille", explique Liliana Barroero, l’une des commissaires de l'exposition.

Son confrère Andrea Bacchi, précise lui que les artistes représentés ici, appartenaient pour la plupart aux deux plus fameuses académies d’art de cette période un peu oubliée car coincée entre deux périodes artistiques mieux connues, le baroque, puis le néoclassicisme dans la deuxième partie du 18e : l’Académie de France qui formait les jeunes artistes et l’Académie de Rome, de Saint-Luc, qui décidait qui étaient les maîtres qui avaient le droit de travailler de prendre des élèves à Rome.

"La Grande Bellezza. L’Art à Rome au XVIII° siècle, 1700-1758" (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3 / S. LAPERA)

"La Grande Bellezza. L’Art à Rome au XVIII° siècle, 1700-1758" - jusqu’au 3 octobre 2022 – Palais Fesch, 50-52 rue cardinal Fesch 20000 Ajaccio - tous les jours de 9H15 à 18H – Informations et billetterie sur le site officiel.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.