Le musée des Beaux-Arts de Pau profite de la fermeture pour se réorganiser et préparer les prochaines expositions

Prolongation de l'exposition temporaire, nouveau parcours pour découvrir les collections permanentes... en attendant la réouverture, le musée des Beaux-Arts de Pau s'active. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le musée des Beaux-arts de Pau se réorganise pendant la fermeture (France 3)

Les œuvres circulent dans le musée des Beaux-Arts de Pau, contrairement aux visiteurs. Contraint à la fermeture depuis le 30 octobre, les équipes en profitent pour faire quelques aménagements. Une manière de mettre à profit cette longue période sans public. 

Musée des Beaux-Arts de Pau : en attendant les visiteurs

Un parcours chronologique

Ces longues semaines sans visiteurs n'ont pas été inutiles aux équipes du musée. Car si des réflexions sont fréquentes quant à l'agencement des œuvres et les sens de circulation, il est heureusement rare d'avoir des bâtiments vides pendant plusieurs semaines.

Un travail de fourmi a donc été entrepris pour valoriser les collections, qui comprennent notamment des œuvres du Greco, Rubens, Corot, Rodin et bien d'autres maîtres majeurs du XVe siècle à nos jours. "Cela nous a permis d'approfondir la réflexion" estime Dominique Vasquez, le régisseur des collections. "On a fait un parcours chronologique de la collection. Ce qui a nécessité beaucoup de manipulations de tableaux et beaucoup d'aménagements dans les réserves"

Le casse-tête des expositions temporaires

Ouverte quelques jours seulement avant le second confinement, l'exposition Ici commence le chemin des montagnes, consacrée au regard porté par différents artistes sur le massif des Pyrénées, a pu être prolongée jusqu'à la fin du mois de mars. Mais au prix de nombreuses discussions entre les prêteurs et les autres institutions qui attendent les œuvres pour de prochaines expositions. "On a 130 œuvres et environ 25 prêteurs qui sont eux-mêmes emprunteurs pour d'autres musées " précise Aurore Méchain, la directrice du musée. " C'est donc un jeu de chaises musicales où chaque institution réfléchit à ce qu'elle peut prêter ou décaler en fonction des expositions qu'elle peut elle-même reprogrammer"

Au mois de juin, une autre exposition tremporaire consacrée à la culture urbaine et aux vinyles d'exception doit être présentée à Pau. Jean-Luc Abert, le collectionneur de vinyles qui prête ses trésors veut rester confiant. "On travaille en se disant qu'on pourra faire l'exposition et que le public pourra voir les très belles pièces que l'on veut lui faire découvrir"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.