Le clocher de Collioure objet érotique d'une exposition dans la cité catalane

Le monument historique fait état de nombreuses interprétations dont une théorie érotique établie par un artiste catalan. Il est jusqu'au 10 septembre 2023 la star d'une exposition.
Article rédigé par Odile Morain
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min
Le clocher Collioure (France 3 Occitanie)

Dans les Pyrénées-Orientales, Collioure et son fameux clocher ont toujours attiré le regard des visiteurs. Véritable phare de la côte Vermeille, il est le seul au monde à avoir les pieds dans l’eau mais il possède une particularité encore plus singulière puisqu’il est surnommé : le clocher phallique.

Le plasticien catalan Marc-André 2 Figuères (MA2F) s'est longuement penché sur cet aspect au point d'organiser une exposition étonnante de 23 peintures où tous les genres se confondent.

Le cocher de Collioure -
Le cocher de Collioure Le cocher de Collioure - (France 3 Languedoc-Roussillon / A. Sabatier / C. Gedeon)

Phallique ou clitoridien ?

Érigé en 1693, le monument historique surplombe l'anse de Collioure à plus de 30 mètres de hauteur. Simple phare qui domine la jetée ou représentation éminemment phallique ? Une question que le plasticien Marc-Andé 2 Figuères n'a de cesse de sonder depuis trente ans.

Car selon l'angle de vue, la conclusion n'est pas aussi évidente que cela. "L'idée c'était d'utiliser la topographie de Collioure. Si on le voit de très près, il est immense et si on le voit du fort Saint-Elme, il devient clitoridien et la jonction entre le féminin et le masculin s'établit", explique-t-il.

Une confusion des genres qui lui inspire beaucoup plus qu'une simple théorie. Il décide de créer une série de peintures qui explorent cette fascination.

Grâce à un savant jeu de lumière, le clocher de Collioure se fait hermaphrodite. Tantôt masculin, tantôt féminin, le plasticien s'amuse à brouiller les pistes. Une transposition du paysage à partir de deux images juxtaposées, a priori identiques mais en réalité légèrement différentes, parce que conçues l’une pour l’œil droit et l’autre pour l’œil gauche.

"Dans l'infrarouge on voit un côté beaucoup plus féminin, quand on passe dans l'ultraviolet, on voit la partir beaucoup plus masculine. Et quand les deux se réunissent on a un ensemble possible des visions de l'œuvre", détaille encore Marc-André de Figuères.

Exposition "Clocher de Collioure érotique" par le plasticien MA2F (France 3 Occitanie)

MA2F a également écrit un livre pour mettre en avant son analyse sur le thème Théorie érotique du clocher de Collioure aux éditions Balzac.

Exposition "Théorie érotique du clocher de Collioure" à la galerie de l’ancienne mairie de Collioure jusqu'au 10 septembre 2023.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.