Le Breton Emmanuel Lepage, premier dessinateur de BD nommé Peintre officiel de la Marine

Publié Mis à jour
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture

Il peut désormais agrémenter sa signature d’artiste d’une ancre marine, privilège réservé aux Peintres officiels de la Marine. Emmanuel Lepage est devenu il y a quelques jours le premier auteur et dessinateur de bandes dessinées à recevoir ce titre.

Né à Saint-Brieuc et installé non loin de Saint-Quay-Portrieux sur le littoral costarmoricain, l’auteur de nombreux albums de fiction et documentaires s’est mis à dessiner la mer il y a une dizaine d’années après un voyage vers les terres australes et antarctiques à bord du "Marion Dufresne". Depuis, la mer et les bateaux occupent une part importante dans son œuvre.

Ce qui lui vaut aujourd’hui d’intégrer le prestigieux corps d’armée des Peintres officiels de la Marine, les POM. Un titre accordé par le ministre des Armées à des artistes reliés par une passion commune de la mer et qui consacrent leur talent à l’étude de la mer, de la Marine et des gens de mer, précise le service de communication de la Marine. Un comble pour Emmanuel Lepage qui fut objecteur de conscience : "Le premier à qui je l’ai dit, c’est mon père. Parce que lui avait été timonier sur la Jeanne d’Arc dans les années 50, et imaginer son fils en officier de marine, ça l’a quand même fait sourire. Mais je pense que ça lui plaît beaucoup, il y une sorte de boucle… Et je pense que c’est aussi beaucoup ses voyages avec la Jeanne qui ont forgé mon imaginaire".

Uniforme et ancre marine

L’origine du titre de Peintre des Armées remonte à la première moitié du 19e siècle. Au fil du temps, d’autres disciplines ont fait leur entrée (sculpture, gravure, céramique ou encore photographie) dans ce corps d’armée si particulier dont les membres ne sont pas militaires mais tout de même inscrits au répertoire des officiers de marine. Ils peuvent porter l’uniforme pour les grandes occasions, ou quand ils embarquent à bord d’un bâtiment de la Marine nationale. C’est l’un des privilèges qui leur est accordé.

Fraîchement nommé, le premier dessinateur de BD de l'histoire de cette institution, a déjà deux propositions d’embarquement. Une à bord du célèbre navire-école "Le Belem", l’autre sur un patrouilleur dans les "TAAF", Terres australes et antarctiques françaises.

Et puis Emmanuel Lepage a désormais un autre privilège, réservé aux seuls Peintres de la Marine : pouvoir adosser à sa signature une ancre marine, signe distinctif des POM.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Peinture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.