La mort du peintre Jacques Cinquin : Aubusson perd une figure de la tapisserie contemporaine

Le peintre cartonnier Jacques Cinquin s’est éteint à 77 ans. Il était l’un des maîtres de la tapisserie contemporaine d’Aubusson où il s’était installé à la fin des années 60.

Le peintre Jacques Cinquin est mort à l\'âge de 77 ans.
Le peintre Jacques Cinquin est mort à l'âge de 77 ans. (H. Simonet / France 3)

Sa joie de vivre manquera à Aubusson. Figure de la tapisserie moderne, le peintre Jacques Cinquin s’était installé dans la Creuse en 1967. Il s’est éteint brutalement à l’âge de 77 ans, laissant derrière lui une œuvre foisonnante, marquée notamment par sa passion pour le cirque.

Certains le surnommaient d’ailleurs le peintre du cirque, son sujet de prédilection qu’il traitera sur tous les supports et évidemment des cartons de tapisserie. L’art de la tapisserie qu’il découvre à 25 ans en 1967 et qui lui fait quitter Paris pour s’installer à Aubusson.

La capitale mondiale de la tapisserie où Cinquin devient vite populaire. Un artiste talentueux, un voisin, et l’ami de beaucoup de gens selon le restaurateur de tapisseries Jean-Marie Dor. Jacques Cinquin a aussi longtemps partagé sa vie entre la création et l’enseignement. Il fut très tôt professeur à l’ENAD, l'École nationale d'art décoratif d'Aubusson.

Cité de la tapisserie

Sa disparition brutale a créé un choc à Aubusson. Une exposition de ses œuvres était prévue cet été, et surtout il travaillait sur un projet qu’il voyait comme une consécration et qui allait le faire entrer dans la prestigieuse collection de la Cité internationale de la tapisserie.

Il était très excité par cette perspective (…) on en est d’autant plus consterné. On verra bien sûr avec ces proches l’œuvre tapisserie qui pourrait intégrer la collection car c’est tout à fait impensable que l’on n’ait pas ici une trace de son savoir-faire, et de sa joie de vivre.Emmanuel Gérard Directeur de la Cité internationale de la tapisserie

Le maire d’Aubusson Michel Moine salue lui un "ami dont le talent n’avait d’égal que sa gentillesse". Un hommage devrait lui être rendu dans les prochains jours dans cette ville qu’il aimait tant.