La Belle et la Bête, quand Cocteau inspire quatre artistes contemporaines

A Menton, le musée du Bastion dédié à Jean Cocteau accueille une exposition de quatre artistes contemporaines autour du thème de La Belle et la Bête

L\'une des oeuvres exposées dans le cadre de La Belle et la Bête, Regards Fantastiques
L'une des oeuvres exposées dans le cadre de La Belle et la Bête, Regards Fantastiques (Musée Jean Cocteau)

La Belle et la Bête, le meilleur film de Jean Cocteau est sorti en 1946 avec Jean Marais et Josette Day dans les rôles principaux. Le cinéaste-poète-dessinateur offrait alors au public un film à la poésie fantastique qui devait marquer l'histoire du cinéma. C'est cette esthétique très personnelle, proche du surréalisme, qui a inspiré quatre artistes contemporaines, Marie Boralevi, Katia Bourdarel, Frédérique Nalbandian et Vee Speers. Leur exposition temporaire s'intitule La belle et la bête, regards fantastiques. Plus ou moins proche de l'esprit de Cocteau, ces oeuvres à la facture différente prolongent le rêve original.


Les oeuvres des quatres créatrices contemporaines sont exposées jusqu'au 20 octobre au musée du Bastion à Menton, dans les Alpes-Maritimes. Ce musée, dont les expositions ne sont pas figées, comme l'avait désiré Cocteau a été inauguré en 1966, soit trois ans après la mort de l'artiste est entièrement consacré à la découverte de son oeuvre. 

L\'affiche de l\'exposition \"La Belle et la Bête, regards fantastiques\"
L'affiche de l'exposition "La Belle et la Bête, regards fantastiques" (Musée Jean Cocteau Le Bastion)