Dans l’Orne, la peintre de l’Air et de l’Espace Catherine Roch de Hillerin nous ouvre son atelier

Nommée en 2013 peintre de l’Air agréée, Catherine Roch de Hillerin a été récemment promue peintre titulaire. L’artiste, installée dans le Perche, a reçu une équipe de France 3 Normandie pour évoquer sa passion, et ses envies.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Oeuvres de Catherine Roch de Hillerin, peintre de l’Air et de l’Espace.   (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3 / D. MIGNIAU)

Dans sa maison du Perche, Catherine Roch de Hillerin peaufine sa dernière œuvre. Une toile représentant les portraits de trois officiers, dont l’un de ses fils : "C’était la veille de leur départ. Ils partaient pour un stage commando à Djibouti". C’est dire si l’artiste entretient des liens très forts avec l’armée. Et, depuis 2013, elle dispose du titre de peintre officielle et met en valeur les femmes et les hommes de l’armée de l’Air. "Les peintres de l’armée assurent son rayonnement, ils sont officiellement des ambassadeurs de l’armée de l’Air au même titre que la Patrouille de France ou la musique de l’Air", explique-t-elle. "On est là pour la faire connaître et la faire apprécier".

FTR

Titularisée en 2021

Catherine Roch de Hillerin fait donc partie des quarante-deux peintres officiels de l’Air et de l’Espace. Après plusieurs années comme peintre agréée, un passage obligé, l’artiste a été promue titulaire l’an dernier. Un titre qu’elle conservera désormais à vie, tout comme son grade de commandant de l’armée de l’Air. Un grade honorifique, les peintres des armées (il en existe quatre catégories : Terre, Air, Marine et Gendarmerie) n’ayant aucun rôle dans l’organisation militaire. Ils ne sont pas non plus rémunérés par le ministère de la Défense et l’État n’est pas tenu d’acheter leurs œuvres.

Cependant, comme ses consœurs et confrères peintres des armées, Catherine Roch de Hillerin dispose d’un accès privilégié à des zones stratégiques, comme les bases aériennes.  Mais ce que l’artiste apprécie le plus, ce sont les rencontres. Comme quand en 2017, l’armée lui commande un portrait du grand résistant Jacques Christiani (1922-2017), quelques mois avant sa mort : "Quand je suis arrivée dans sa chambre aux Invalides, il était censé porter son costume d’honneur, le drapeau, comme on le voit sur là sur le tableau ; il était en pantoufles, pyjama, ronchon, et après l’avoir apprivoisé il ne voulait plus que je parte. J’ai passé deux-trois jours avec lui parce qu’il s’endormait toutes les trois minutes. Il avait 93 ans quand même", se souvient avec émotion Catherine Roch de Hillerin.

Tableau de Catherine Roch de Hillerin.  (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3 / D. MIGNIAU)

Et comme son titre c’est aussi peintre de l’Espace, l’artiste est en train de préparer sa prochaine mission : réaliser dans quelques mois un reportage pictural sur Ariane 5 et le centre spatial de Kourou en Guyane.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Peinture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.