Culture : les stratégies de survie des musées régionaux

1 200 musées seront ouverts samedi 18 mai au soir dans toute la France. Une aubaine pour les musées régionaux, qui au quotidien, font face à un défi de taille : être attractif avec des budgets toujours en baisse.

FRANCE 2

Le musée de Roanne (Loire) reçoit une invitée de marque pour quelques mois : une sculpture en bronze prêtée par le musée Picasso de Paris. Une œuvre si précieuse, qu'elle est accompagnée par une conservatrice du musée parisien. Le joyau est scruté de fond en comble pour repérer d’éventuels défauts.

L'État au secours des musées régionaux

Un transfert qui s'inscrit dans le projet de prêts gratuits de 500 œuvres pour les musées régionaux. Une initiative du ministère de la Culture qui prend en charge les frais d'assurance et de transport, qui pèsent le plus lourd dans le coût total. "Un coût qu'on estime entre 75 et 80 000 euros. Mais on est aidé de la moitié par l'État sinon on n'aurait même pas imaginé pouvoir le faire", concède Nathalie Pierron, conservatrice de musée. Ce genre de projet serait en effet impossible sans l'aide de l'État, car le musée de Roanne vieillissant a déjà du mal à entretenir ses salles. Depuis quinze ans, les subventions ne font que diminuer et les travaux de rénovation sont trop élevés pour des communes qui n'ont pas de finances.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une visiteuse de l\'exposition consacrée à Eugène Delacroix au musée du Louvre, le 27 mars 2018 à Paris.
Une visiteuse de l'exposition consacrée à Eugène Delacroix au musée du Louvre, le 27 mars 2018 à Paris. (PATRICK KOVARIK / AFP)