Corps découpés en lamelles, crânes bouillants : les dessins fantastiques d'Alexandre Léger hantent le musée d'art moderne de Saint-Etienne

Le dessinateur parisien de 43 ans voit pour la première fois son travail exposé dans un musée pendant plusieurs mois. A découvrir jusqu'au 17 mai 2020

Exposition Alexandre Léger au musée d\'art moderne et contemporain de Saint-Etienne (Loire)
Exposition Alexandre Léger au musée d'art moderne et contemporain de Saint-Etienne (Loire) (C. Exbrayat / S. Loeb / France 3 Saint-Etienne)

Hélas, rien ne dure jamais, voici un titre d'exposition pour le moins énigmatique. Il s'agit du nouveau parcours du musée d'art moderne et contemporain de Saint-Etienne (Loire). Il propose de plonger dans l’univers cataclysmique d’Alexandre Leger. Une centaine de dessins fantastiques et poétiques à admirer jusqu'au 17 mai 2020. 

Dessins d'anatomie 

Écorchés, schémas de dentition, corps découpés en lamelles, crânes bouillants et squelettes hybrides peuplent les dessins d'Alexandre Léger. Cette grande série, aux couleurs souvent inattendues, est réalisée à partir de ses propres planches d’anatomie, alors qu'il était étudiant en médecine. 

Crâne face, 2017 ; Fresnes, 2016
Crâne face, 2017 ; Fresnes, 2016 (A. Mole/MAMC+)

Les vitrines ressemblent à celles des muséums d’Histoire naturelle et invitent à l’examen horizontal des planches. Ici tout est dans le détail, dans la rature, dans l'esquisse. "J'ai pris du plaisir à mal faire les exercices et à déployer une imagination autour de ça", explique l'artiste.

 Cahiers, 2012-2019
Cahiers, 2012-2019 (A. Mole/MAMC+)

Récit fantasmagorique

Le dessinateur propose un récit fantastique d’un monde en perdition, d’une espèce humaine en mutation qui se révèle dans une centaine de dessins associant texte et image. "Ce qui m'intéresse c'est le lien entre écriture et dessin qu'on peut décider de ne pas lire et de voir comme des images, libre au regardeur de prendre les couches qu'il veut", explique l'artiste. 

Alexandre Léger
Alexandre Léger (France 3 Saint-Etienne)

Un univers polymorphe

Aux côtés de sculptures de gommes érodées et de bribes de crayons à papier aux messages intemporels, le dessin d'Alexandre Léger trouve ici toute sa place dans l'art contemporain. "On est dans une pratique du dessin qui est plurielle où l'on dessine sur des tessons de céramique, sur des gommes, sur des crayons", analyse Aurélie Voltz, Directrice du Musée d'Art Moderne et Contemporain.

Gommes, 2010-2019
Gommes, 2010-2019 (France 3 Saint-Etienne)

Exposition "Hélas, rien ne dure jamais" d'Alexandre Léger. Jusqu'au 17 mai 2020 au MAMC de Saint-Etienne