Centenaire de Pierre Soulages cette année : Rodez célèbre en grand l'enfant du pays

Pierre Soulages et Rodez : un homme et sa ville, indissociables. Le créateur de l'Outrenoir soufflera ses cent bougies le 24 décembre, mais il est déjà, chez lui, au centre de plusieurs événements. Un centenaire "noir", évidemment, mais aussi très joyeux avec de nombreuses expositions tout au long de l'année. A Paris, à partir de décembre, le Carré du Louvre lui dédiera une grande rétrospective.

Pierre Soualges en 2014 lors de l\'inauguration du musée à Rodez
Pierre Soualges en 2014 lors de l'inauguration du musée à Rodez (PHOTOPQR/LA MONTAGNE)
Il y a cent ans l'artiste voyait le jour dans la ville aveyronnaise. Une histoire de sang donc, et d'amour aussi, inépuisable. Le maître de l'Outrenoir aime Rodez et cette dernière le lui rend bien. Depuis 2014 un musée est consacré à son œuvre, et cette année toute la ville s'apprête à célébrer son centenaire. 

Reportage : N. Albrand / F. Torralba  / S. Karama / F. Declercq

Un siècle, une année Soulages

Répertoriée sous l'appellation "Le siècle Soulages, Rodez, l’exception culturelle" cette série d’événements se déroule d'avril à décembre. Expositions, concerts, un concours pour les artisans d'art et la mise en valeur de la cathédrale. "Pierre Soulages a un attachement particulier aux métiers d'art, il dit toujours que c'est ici, à Rodez, que ses goûts se sont formés", explique Sarah Vidal, adjointe au maire en charge de la culture de la Ville de Rodez.

Le parcours artistique de Soulages est aussi une manne touristique pour la ville d'Aveyron. "Le musée Soulages a obtenu le prix Pritzker en 2017 et tout à côté le café Bras avec un chef étoilé fait déjà en soi un territoire d'exception", assure encore l'adjointe au maire. 
Le musée Soulages à Rodez
Le musée Soulages à Rodez (ERIC CABANIS / AFP)
Paris aussi fêtera le peintre de l'abstraction. Une grande exposition au salon Carré du Louvre est prévue à partir du mois de décembre et jusqu'en mars 2020. 

2019/20 : au programme au musée, Soulages, Klein et les autres 

Le musée Soulages accueille jusqu'au 31 mars l'exposition "Pierre Soulages / Œuvres sur papier". Elle comporte une centaine d'oeuvres sur papier-fusains, brous de noix, gouaches et encres de Chine réalisées entre 1946 et 2004. Elles sont présentées de manière chronologique, alors qu'une vingtaine d'autres sont accrochées dans les "salles sombres" du musée aux côtés de toiles de la collection permanente.
\"Pierre Soulages, œuvres sur papier\" (du 4 décembre 2018 au 31 mars 2019) au musée Pierre Soulages 
"Pierre Soulages, œuvres sur papier" (du 4 décembre 2018 au 31 mars 2019) au musée Pierre Soulages  (Radio France/Maxppp)
Suivra à partir du 19 avril et jusqu'au 26 mai 2019, l’exposition Miguel Chevalier, Pixels Noir Lumière. Une ouverture aux arts numériques qui font dialoguer la peinture et la lumière. Du 22 juin au 3 novembre le musée célèbre un autre peintre adepte de la monochromie : le bleu outremer profond d'Yves Klein remplace l'Outrenoir de Soulages. Du 14 décembre au 10 mai 2020 : les femmes peintres prennent place dans les allées du musée. Sonia Delaunay, Joan Mitchell et d'autres femmes artistes et galeristes des années 50 sont mises en lumière à Rodez.  

La collection permanente : toujours le même succès

La donation de Pierre et Colette Soulages rassemble près de 250 œuvres et 250 documents. Cette donation est alors la plus importante octroyée en France par un artiste vivant. Depuis l’ouverture, les collections sont également enrichies par des dépôts d’œuvres de Pierre Soulages provenant de musées ou de collections.

Cette donation constitue le fonds le plus complet sur les 30 premières années de créations de l’artiste. Une centaine de peintures sur papier dont la précieuse collection des brous de noix sont présentées. A voir également, la collection des cartons qui ont permis la réalisation des fameux vitraux de l'abbatiale de Conques.

Depuis l'ouverture du musée, les œuvres de Soulages ont déjà attiré plus de 800 000 visiteurs. 
Portrait Pierre Soulages
Portrait Pierre Soulages (France 3 / Culturebox / Capture d'écran)