"C'est la symbolique d'un tableau qui revient chez lui" : "Le Paon Blanc" d'Henry Caro-Delvaille enfin au Musée basque et de l'histoire de Bayonne

L'oeuvre baptisée "Le Paon Blanc", réalisée vers 1906 pour l'hôtel Westminster à Paris, a été rachetée 210 000 euros par la ville de Bayonne. Elle est un témoignage important de la vie de la haute société de l'époque. Le tableau sera dévoilé au public le 22 mai, jour de la réouverture du musée.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
"Le Paon Blanc" d'Henry Caro-Delvaille accroché au musée Basque et d'histoire de Bayonne (France 3 Pays Basque)

Un trésor vient d'être accroché sur les murs du Musée basque et de l'histoire de Bayonne, une oeuvre monumentale (5,60 m x 2,45), représentant une scène la vie mondaine à Bayonne au début du XXe siècle. Le Paon Blanc d'Henry Caro-Delvaille (1876-1928) rejoint la ville de naissance du peintre, célèbre portraitiste qui fut membre de la Société nationale des Beaux-arts. 

"Le paon blanc" rejoint les collections du musée Basque de Bayonne

"C'est la symbolique d'un tableau qui revient chez lui", se réjouit Yves Ugalde, président du musée et adjoint à la culture de la ville de Bayonne. Pendant des décennies, cette toile a trôné dans le hall de l'hôtel Westminster de Paris avant de disparaître après des travaux de rénovation. La directrice du Musée basque a retrouvé sa trace en 2019 et la ville de Bayonne a rapidement entamé des démarches pour l'acquérir au prix de 210 000 euros et l'intégrer aux collections permanentes du musée. Une souscription est en cours auprès du public pour financer cette acquisition. 

Le paon blanc, symbole de noblesse et d'orgueil

Ce tableau représente beaucoup de choses sur la société bourgeoise de Bayonne au début du XXe siècle. Henry Caro-Delvaille a peint un dimanche huppé comme les autres. On y reconnaît de nombreuses familles en vue de la ville et quelques célébrités comme l'écrivain Edmond Rostand, un ami proche du peintre. 

Tous ces invités sont rassemblés autour d'un paon blanc, un signe de noblesse et d'orgueil. "C'est une société qui a une forme d'opulence, qui se donne à voir" précise Sabine Cazenave, la directrice du musée. Ce tableau spectaculaire sera dévoilé au grand public le jour de la réouverture du musée, prévue le samedi 22 mai. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Peinture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.