Bordeaux : immersion dans les Bassins de Lumières

France 2 nous emmène à la découverte d’un lieu d’exposition assez étonnant. Des œuvres de Gustav Klimt ou de Paul Klee sont projetées sur les murs d’une ancienne base sous-marine de la Seconde Guerre mondiale, à Bordeaux (Gironde).

France 2

Un musée pas comme les autres vient d’émerger dans une ancienne base sous-marine de Bordeaux (Gironde), vestige colossal de l’Occupation : un bunker de 235 m de long abandonné par les Allemands en 1944. Dans ses alvéoles, il abritait 15 sous-marins. Un trompe-l’œil d’un sous-marin, justement, ouvre l’exposition. Dans l’ancienne base allemande, la peinture a remplacé les submersibles. Ici, les œuvres du Viennois Gustav Klimt sont à l’honneur. Quatre bassins parallèles forment des miroirs où se reflètent les tableaux projetés sur les murs. La base devient l’un des plus grands centres d’art numérique de la planète pour une immersion magique dans le monde de l’art. La peinture colorée de Klimt épouse les aspérités du béton.

90 vidéoprojecteurs et 100 km de fibre optique

Au cœur de l’exposition, des photos d’archives retracent l’incroyable histoire de cette base, la cinquième construite par les Allemands sur la côte atlantique. Il a fallu un an de travaux et 14 millions d’euros pour aménager quatre des 11 bassins de la base. La ville de Bordeaux a concédé l’exploitation pendant quinze ans à une société privée. En échange, elle recevra une redevance. Pour animer les bassins, 90 vidéoprojecteurs et 100 km de fibre optique ont été installés. L’ouverture a été retardée de deux mois à cause de l’épidémie. Un deuxième film consacré au peintre Paul Klee a été conçu sur mesure pour ce lieu. Les expositions seront renouvelées chaque année, pour plonger dans l’art comme un poisson dans la Garonne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Portrait de femme de Gustav Klimt (1862-1918) peint en 1916 (Galleria Ricci Oddi).
Portrait de femme de Gustav Klimt (1862-1918) peint en 1916 (Galleria Ricci Oddi). (LEEMAGE / AFP)