Au musée de Pont-Aven, des dessins rares de Gauguin prolongent l'œuvre du maître

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Expo dessins de Gauguin à Pont Aven
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture

Prévue initialement au printemps pour durer trois mois, l’exposition "Variations sur la ligne" est ouverte jusqu'au 2 janvier 2022. 

De Paul Gauguin, on connaît surtout ses peintures aux formes rondes et aux couleurs chaudes des îles Marquises, mais le précurseur du fauvisme était aussi un maître du trait. Pour preuve, cette exposition présentée au musée de Pont-Aven (Finistère) qui dévoile des dessins, études et autres croquis du maître.

À travers des dessins rarement exposés de Gauguin et de quelques-uns de ses camarades ou disciples, le parcours Du dessin à l'oeuvre est à découvrir jusqu'au 2 janvier 2022.

Gauguin le manipulateur

"Il faut dessiner et dessiner beaucoup" disait Camille Pissarro, le maître et l'ami de Gauguin. Une pratique que le peintre de la couleur va appliquer à toute son œuvre. Ainsi, reposant sur une simplification des formes et du trait, le processus préparatoire de Gauguin se révèle comme un journal intime de sa création qu'il n'expose pas.

Le maître de l'école de Pont-Aven collectionnait des croquis et des études, qu'il utilisait ensuite pour ses peintures. "C'est un véritable manipulateur d'images. Il va puiser dans ses carnets de croquis pour utiliser des tracés, des formes que l'on va retrouver dans ses huiles sur toiles, dans ses céramiques, dans ses gravures. C'est un Gauguin recycleur, manipulateur", analyse Sophie Kervran, conservatrice du musée de Pont-Aven. 

Des petits trésors en recto-verso

Toute sa vie, Gauguin explore ses sujets de prédilection, comme les paysages ou le portrait. Et pour créer de nouvelles oeuvres, il n'hésite pas à réutiliser les supports, quitte à peindre sur les deux faces de ses toiles. Le musée de Pont-Aven présente d'ailleurs une étude de 1888 des jeunes Bretons sur l'Aven qui a son envers cache un autre pastel de Gauguin. Deux ans auparavant, lors de son premier séjour dans la cité des peintres, le peintre avait fait le portrait d'une femme. 

L'exposition Variations sur la ligne fait également découvrir les croquis et études des camarades de Gauguin à Pont-Aven, comme Emile Bernard et Claude Emile Schuffenecker. La sélection d’œuvres présentée puise dans les collections du musée et bénéficie de prêts exceptionnels du musée d’Orsay permettant ainsi de rapprocher de manière inédite des œuvres préparatoires de leur version définitive en peinture. 

"Ecole de Pont-Aven. Variations sur la ligne", jusqu'au 2 janvier au Musée de Pont-Aven

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Peinture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.