Cet article date de plus d'un an.

Achetée 650 euros, la dernière Baigneuse de Gustave Courbet présentée aux enchères près de Tours entre 300 000 et 500 000 euros trouvera-t-elle acheteur ?

Le dernier grand nu signé Gustave Courbet est dévoilé aujourd'hui aux enchères lors de la prestigieuse vente au château d’Artigny près de Tours. Estimé entre 300 000 et 500 000 euros, le tableau n'a reçu pour l'heure aucune proposition d'achat car il est au cœur d'une vaste polémique commerciale.
Article rédigé par Odile Morain
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
La vente aux enchères de la "Grande Baigneuse" de Gustave Courbet a lieu ce dimanche 4 juin au Château d'Artigny à Montbazon (Indre-et-Loire). (France 3 BFC)

C'est la grande vedette du jour des enchères de la maison Rouillac, une Grande Baigneuse signée Gustave Courbet (1819-1877) est présentée ce dimanche 4 juin 2023 à 14 heures au château d’Artigny, à Montbazon (Indre-et-Loire).

Quelques heures avant sa vente, le tableau estimé entre 300 et 500 000 euros n'avait reçu aucun ordre d'achat. Et pour cause, certains collectionneurs ont été refroidis par des rumeurs concernant l'authenticité du tableau. "Beaucoup de collectionneurs étrangers étaient disposés à l'acheter et il y a tout un tas de gens qui ont calomnié. Ce bruit a déstabilisé les acheteurs qui se disent que le bruit ne fait pas de bien. C'est l’un des enjeux de la vente", concède le commissaire-priseur Aymeric Rouillac.

Vente aux enchères Grande Baigneuse Courbet
Vente aux enchères Grande Baigneuse Courbet Vente aux enchères Grande Baigneuse Courbet (France 3 Franche-Comté / I. Brunnarius / E. Debief / J. Vernerey / Q. Dany)



Un Courbet à 650 euros

L'histoire de ce cette Grande Baigneuse constitue à elle seule une légende. En 2013, Johann Naldi, un amateur d'art assiste à une banale vente aux enchères à l'hôtel Drouot de Paris. Mis à prix à 50 €, il repart avec le tableau après une offre à 650 €. "Aux yeux de tous, c’était sans doute trop beau pour être vrai. Je dois être le seul à y avoir cru", racontait-il dans Le Parisien

Après son acquisition, il fait restaurer la peinture, puis il décide d'enquêter pour l’authentifier sans le présenter au comité Courbet, habituellement sollicité avant des ventes internationales. En 2019, ce grand nu est exposé au musée Courbet d’Ornans (Doubs), à côté de La Source (1868) du musée d’Orsay. 
"Au moment de l’exposition, ça n’a choqué personne, c’est l’orchestration commerciale qui subitement se met à hystériser certains détracteurs. J'imagine assez mal le musée d'Orsay à l'époque accepter d'exposer l'un de leurs chefs-d'oeuvre (La Source) à côté de mon tableau s'il avait été hautement problématique", constate Johann Naldi. Aujourd'hui, le prix de la vente pourrait s'envoler entre 300 000 et 500 000 €. 

"Grande Baigneuse" de Gustave Courbet, vers 1869 (Maison Rouillac)

Les codes de Courbet

Expertisée depuis après des analyses poussées, il semble avoir été peint vers 1869. C’est pour montrer la complexité du peintre que l’ancienne conservatrice du musée d’Ornans avait choisi de présenter ce grand nu, peint comme si il était inachevé mais avec tous les codes propres à Courbet.

La toile représente une jeune femme brune, allongée sur un drap blanc au bord d’une rivière, jouant de sa main droite avec une mèche de cheveux, et troublant de sa main gauche la surface de l’eau.  "La présence de l'eau est absolument consubstantielle de la peinture de Courbet dès qu'il s'agit d'une femme nue dans un sous-bois, il y a aussi des particularités physiques comme les seins en forme de poire de taille moyenne, c'est une sorte de signature de Courbet", détaille l'historien de l'art Thierry Savatier. La signature de Courbet apparaît en tout petit dans le coin gauche en bas de la peinture. 

Ce tableau de grandes dimensions (83 cm de haut sur 160 cm de large) est le plus grand de la cinquantaine de nus connus à ce jour peints par l'auteur de l'Origine du Monde. Il pourrait être son dernier chef-d’œuvre consacré à la nudité féminine. 

La vente aux enchères est disponible en live sur le site Interenchères

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.