Cet article date de plus d'un an.

À Besançon, l'artiste ukrainien Andriy Naboka raconte l'horreur de la guerre avec ses tableaux tissés

L'exposition-vente solidaire "Kamouflage art" se déroule jusqu'au 18 février 2023 au centre diocésain de Besançon. Les nouvelles œuvres d’Andriy Naboka sont inspirées par les filets de camouflage tressés pour l’armée ukrainienne.

Article rédigé par Odile Morain
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min
Exposition des œuvres de l'artiste ukrainien Andriy Naboka au Centre Diocésain de Besançon (Doubs) (France 3 BFC)

Raconter la guerre par le biais de l'art, c'est le combat de l'artiste ukrainien Andriy Naboka depuis que la Russie a envahi son pays en février 2022. Muni de quelques lambeaux de tissus, il crée des tableaux à la manière du camouflage. 

Accueilli au centre diocésain de Besançon (Doubs), il présente une cinquantaine d'œuvres jusqu'au 18 février 2023. Une partie des ventes sera reversée en soutien au peuple ukrainien. 

Expo vente artiste ukrainien
Expo vente artiste ukrainien Expo vente artiste ukrainien (France 3 Franche-Comté / I. Brunnarius / F. Lemoing / M. Loir)

Tisser la paix

Une explosion sur le pont de Crimée, un Christ en croix, le Kremlin en feu, depuis le début de la guerre en Ukraine, les créations du plasticien ukrainien Andriy Naboka ont pris un autre visage. De la peinture joyeuse qui illustrait un pays en paix aux terres dévastées par la guerre, ses tableaux racontent comment la vie peut basculer du jour au lendemain. "La vie nous donne beaucoup d'épreuves, celle-ci en est encore une, grâce à cela je trouve de nouvelles inspirations", explique-t-il. 

Les nouvelles créations d'Andriy sont confectionnées sur le principe de tissage de filet de camouflage. Il découvre cette nouvelle technique auprès des volontaires de la bibliothèque pour la jeunesse de la Lviv en Ukraine. Avec les combats et les attaques, le lieu de culture a été transformé en atelier de confection un peu spécial. Chaque jour, des femmes et des jeunes se retrouvent pour tisser des camouflages à destination de l’armée.

Un lien entre l'Ukraine et la Franche-Comté

L'histoire entre Andriy Naboka et la ville de Besançon a commencé en novembre 2022. Les bénévoles bisontins des Convois Solidaires et de l'association Ukraide organisent un déplacement humanitaire de trois jours à Lviv. Ils découvrent alors le travail des volontaires de la bibliothèque pour la jeunesse et font la connaissance d'Andriy. Les bénévoles de l'association réussissent à obtenir une autorisation qui permet à l'artiste de quitter l’Ukraine pour trois semaines et venir exposer à Besançon. 

Entre la ville de Franche-Comté et l'artiste ukrainien, un lien aussi fort que les nœuds des ses oeuvres s'est rapidement noué. Andriy a même tissé des paysages de Besançon. 

Besançon tissé par l'artiste ukrainien Andriy Naboka (france 3 BFC)

 "Kamouflage Art". Expo-vente solidarité pour l'Ukraine jusqu'au 18 février 2023 au centre diocésain de Besançon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.