Cet article date de plus d'un an.

"Ô Bledi, Ô Toulouse", l'histoire de ces hommes et femmes venus d'Afrique du Nord dans la ville rose

L'exposition à visiter jusqu'au 20 janvier 2020 à la médiathèque Josée Cabans retrace cinquante ans d'immigration maghrébine dans la ville rose depuis le XXe siècle.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.

L'exposition retrace un demi siècle d'immigration à Toulouse  (FRANCEINFO)

Toulouse a toujours été une ville d'accueil, ouverte sur le monde. Une identité façonnée pendant des siècles, par les migrations et les échanges culturels. Ô Bledi, Ô Toulouse raconte un demi siècle de présence maghrébine dans la ville rose. L'occasion pour le visiteur de découvrir à travers des photos issues des archives municipales et des archives privées l'histoire de ces Toulousains, des hommes et des femmes, venus d'Afrique du Nord de 1945 à 2001. 

Cette variété de destins individuels et de mouvements migratoires viennent colorer cette histoire des présences maghrébines dans la ville.

Naïma Yahi Historienne commissaire scientifique de l'exposition

L'exposition Bledi à Toulouse

La mise en lumière de l'immigration en pays toulousain

L’immigration maghrébine à Toulouse résonne aujourd'hui encore dans les quartiers du Mirail ou des Izards. C'est l'association  Tactikollectif  qui a commencé il y a un an un long travail de collecte dans les archives privées et orales des familles vivant dans la ville rose depuis des décennies. Des recherches qui ravivent les mémoires.  L'exposition permet ainsi de combler un vide dans l'histoire de l'immigration toulousaine en particulier, des rapatriés d’Afrique du Nord dans les années 1950, puis de celle de l’immigration des Algériens, Tunisiens et Marocains des Trente Glorieuses en réponse aux besoins de main d’œuvre. 

C'est le groupe Zebda qui a inauguré en chansons cette exposition ouverte  jusqu'au 20 janvier 2020 à la médiathèque Josée Cabans 

Présences maghrébines dans la ville rose de 1945 à 2001 (L'affiche de l'exposition ô Bledi ô Toulouse)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.