Miniartextil : l'art de la fibre miniature à Montrouge

Pour sa quinzième édition, Miniartextil (du 6 au 24 février 2019) a invité les artistes à se plonger dans l'humain : dans son corps, son âme ou ses émotions. L'exposition d'art textile contemporain met ainsi en regard une cinquantaine d’œuvres miniatures et une dizaine d'installations monumentales. Rencontre avec l'une des artistes sélectionnés pour exposer à Montrouge.

My heart is a seed bank
My heart is a seed bank (Sara S. Dochow)
"Le tissu, pour moi, c'est une seconde peau". Céu Escudeiro aime retravailler les matières : la soie, le velours ou la laine, par exemple. Dans son atelier de Gif-sur-Yvette, elle découpe et agence ses créations textiles à base d'étoffes de récupération. Dernière née sous sa machine à coudre : "Human memory", un cerveau blanc duquel s'échappent de petits morceaux de tissus.

Pour ne pas oublier ses souvenirs, j’ai fait des petits nœuds en référence aux petits nœuds que l’on faisait dans les mouchoirs, pour ne pas oublier telle ou telle chose. 

(France 3 / Culturebox)


Miniartextil : le format de poche à l'honneur

Cette oeuvre, Céu l'a imaginée pour le concours Miniartextil. Cinquante-quatre artistes ont été, comme elle, distingués par le jury pour être exposés au Beffroi à Montrouge. La commande n'était pourtant pas si simple : tisser les fils de l'humanité dans un format de poche de 20x20x20 cm maximum. 

Reportage : France 3 Paris Île-de-France, P. Sorgues / D. Tanchereau / P. Noublanche

Miniartextil : une exposition-concours créée par des Italiens

L'aventure Miniartextil a débuté en 1991 à Côme, à l'initiative de deux collectionneurs italiens Nazzarena Bortolaso et Mimmo Totaro. Chaque année elle sélectionne une soixante d'oeuvres parmi plus de 500 candidatures. Elle met les artisans du textile au défi en leur demandant d'explorer matières et techniques dans un tout petit volume. 

Le prix Montrouge

Parallèlement, la ville hôte de l'exposition décerne le prix Montrouge à l'un des artsites. Cette année, la distinction est revenue à Anne Pangolin Guéno pour la création ci-dessous, baptisée "Where is my (human) mind ?". 
Where is my (human) mind ?
Where is my (human) mind ? (Anne Pangolin Gueno)