Marc Chagall fait souffler un vent de liberté au Musée du Lieu de la mémoire de Chambon-sur-Lignon

Publié Mis à jour
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture

Le musée du Lieu de la mémoire de Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire) expose des oeuvres de l'artiste Marc Chagall autour de la liberté religieuse. Comme un écho au courage des habitants de la région qui avaient caché des milliers de Juifs lors de la Seconde Guerre mondiale. 

Sur le plateau de Chambon, dans les monts d'Ardèche en Haute-Loire, l'œuvre de Marc Chagall (1887-1985) rencontre l'esprit de résistance de cette terre protestante où de très nombreux habitants ont caché des Juifs lors de la Seconde Guerre mondiale. 

C'est le Lieu de la mémoire à Chambon-sur-Lignon qui met à l'honneur le peintre et graveur de génie, auteur notamment de la coupole de l'Opéra Garnier à Paris. Des toiles et des sculptures de l'artiste sont réunies à l'exposition "Marc Chagall, d'une rive à l'autre" avec un focus sur l'évasion et la liberté de religion, deux thèmes chers au natif de Liozna, ville autrefois sur la carte de l'Empire russe, et aujourd'hui située en Biélorussie. 

Un acte de résistance

"Chagall est passé des quais de la Volga aux quais de Seine. Il est aussi allé sur les rivages de Manhattan pendant la Seconde Guerre mondiale, car il a été obligé de s'en aller de la France. Il est arrivé en 1922 et il repart pendant la Seconde Guerre mondiale. Avec toujours en tête un message d'espoir et d'espérance, un message de liberté", confie Jean-Louis Prat, commissaire de l'exposition. 

Le lien entre l'œuvre de Chagall et le plateau de Chambon est étroite. L'artiste a résidé en Auvergne. Il y a réalisé des illustrations de fables de Jean de La Fontaine. De manière plus générale, les réflexions de Chagall sur la liberté de religion rencontrent un écho très fort en Haute-Loire où des populations protestantes sont venues en secours à des Juifs pourchassés par le régime nazi et ses alliés. 

"Cette proximité théologique qu'il y avait entre les protestants et les Juifs, ce n'était pas si évident que ça alors que l'indifférence prévalait énormément. La population du plateau s'est très vite ouverte à l'accueil de ces réfugiés", explique Jacques Fredj, directeur du Mémorial de la Shoah. 

L'exposition "Marc Chagall, d'une rive à l'autre" est à l'affiche du Lieu de la mémoire à Chambon-sur-Lignon jusqu'au 2 octobre 2022. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.