Salvator Mundi : le mystère d'une peinture disparue

Alors que la grande exposition consacrée à Léonard De Vinci enregistre un triomphe avec plus de 330 000 billets réservés, une autre peinture suscite les passions les milieux artistiques, une peinture disparue depuis deux ans.

France 2

Dans ce tableau, il y a une histoire d'art et des histoires d'argents, de diplomatie et de religion. Le Salvator Mundi est une énigme. Pourquoi la peinture la plus chère au monde a-t-elle disparu des radars depuis deux ans, ce Christ attribué à Léonard de Vinci et qui était vendu chez Christie's ? Le 15 novembre 2017, aux enchères à New-York, la peinture est vendue sans qu'on connaisse l'identité de l'acheteur.

Direction Arabie saoudite ?

Un acheteur usant d'intermédiaires pour éviter de se mêler à l'inévitable intérêt médiatique suscité par cet achat. Les Émirats arabes unis avaient bien revendiqué l'acquisition de l'oeuvre...sans jamais convaincre ni la produire dans leur musée d'Abu Dhabi.

D'autres rumeurs évoquent en revanche le pays voisin, l'Arabie saoudite avec pour commanditaire son prince héritier, Mohammed Ben Salmane. Information démentie par un conseiller du prince. Parallèlement, Thierry Ehrmann, président de l'agence Artprice.com, justifie le refus du prince d'afficher cette peinture en ce qu'elle "incarne Dieu". Une représentation divine interdite dans la religion musulmane, et qui serait mal vue par la population.

Un mystère jamais levé. L'auteur de la peinture n'est même pas encore absolument identifié, à savoir Léonard de Vinci ou un de ses disciples. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Salvador Mundi attribué à Léonard de Vinci.
Le Salvador Mundi attribué à Léonard de Vinci. (TOLGA AKMEN / AFP)