"Pierre Soulages, le Louvre etc..." : un parcours aux sources du maître de l'outrenoir à Rodez

Le musée du Louvre a prêté plusieurs oeuvres au musée Soulages de Rodez pour un parcours inédit. Parmi elles le "Prince de Gudea" une statue de Mésopotamie.

Le peintre Pierre Soulages pose au musée du Louvre à Paris le 10 décembre 2019
Le peintre Pierre Soulages pose au musée du Louvre à Paris le 10 décembre 2019 (JOEL SAGET / AFP)

C'est la pièce maîtresse de ce parcours inédit proposé au coeur de l'exposition permanente du musée Soulages de Rodez. Une statue originaire de Mésopotamie, datant de 2000 avant JC. Le prince de Gudéa est prêté par Le musée du Louvre, comme d'autres antiquités, pour mettre en lumière les liens entre le peintre et les civilisations anciennes. A découvrir jusqu'au 12 avril 2020. 

Aux sources du noir

Alors que l'exposition consacrée au peintre, qui a fêté ses 100 ans le 24 décembre 2019, se poursuit au Louvre jusqu'au 9 mars, le musée a prêté quelques oeuvres au musée de Rodez pour mettre en lumière le parallèle entre l'art de Mésopotamie et les tableaux de Soulages.

Le Prince de Gudéa, notamment, a été sculpté dans de la diorite, cette pierre sombre qui n'est pas sans rappeler la teinte préférée du maître de l'outrenoir. "C'est la première fois que l'on confronte les oeuvres de Soulages avec ce qui pourrait être des sources. Le noir de Pierre Soulages, c'est ce noir de la diorite, très particulier, qui à la fois absorbe et renvoie la lumière" explique Benoit Decron, le conservateur du Musée Soulages. "Et puis, l'oeuvre de Soulages va puiser des influences dans ces civilisations immémoriales".

"Pierre Soulages, le Louvre, etc...", au Musée Soulages, Jardin du Foirail, Avenue Victor Hugo, 12000 Rodez - jusqu'au 12 avril 2020