La France exporte ses musées partout dans le monde

Avec l'inauguration d'un centre Pompidou à Shanghai (Chine) mardi 5 novembre, la France a vendu une marque culturelle. Et les musées français exportent désormais leur savoir-faire partout dans le monde.

France 3

Mardi 5 novembre 2019, aux abords du fleuve Huangpu qui traverse Shanghai (Chine), le centre Pompidou version chinois voit le jour après trois ans de travaux. Pas de tuyaux comme à Paris, mais des cubes de verre et de métaux. Pendant 3 trois ans, le musée français prêtera des œuvres : Picasso, Miró... tout en apportant son expertise à son partenaire chinois. "Il y a quelque chose d'extrêmement émouvant à inaugurer un tel lieu pour un président de la République. Ce n'est pas une chose commune et c'est la première fois qu'un grand musée international ouvre ses portes en Chine", expliquait le président français lors de l'inauguration.

Une formidable manne financière

Une première en Chine, mais pas dans le monde puisque cela fait déjà quelques années que les grands musées français s'exportent pour des durées plus ou moins longues. Outre Shanghai, Pompidou se décline déjà en Espagne et bientôt à Bruxelles en 2023. Le Louvre à Atlanta entre 2006 et 2009 puis Abu Dhabi en 2017. Enfin un musée Rodin a débarqué au Brésil avant peut-être la Chine aussi. L'occasion pour la France d’accroître son rayonnement culturel à l'étranger et d'en tirer une véritable manne financière. Le centre Pompidou de Shanghai versera 4 millions d'euros par an au musée parisien.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Avec l\'inauguration d\'un centre Pompidou à Shanghai mardi 5 novembre, la France a vendu une marque culturelle. Et les musées français exportent désormais leur savoir-faire partout dans le monde.
Avec l'inauguration d'un centre Pompidou à Shanghai mardi 5 novembre, la France a vendu une marque culturelle. Et les musées français exportent désormais leur savoir-faire partout dans le monde. (France 3)