Exposition Léonard de Vinci : à la veille de l'ouverture, déjà plus de 260 000 réservations enregistrées

Pour l'exposition événement du Louvre sur Léonard de Vinci, la réservation est obligatoire, même pour les visiteurs qui bénéficient de la gratuité. Avant même son ouverture, plus de 260 000 personnes se sont déjà précipitées.

Léonard de Vinci, \"Portrait d’une dame de la cour de Milan\", dit à tort \"La Belle Ferronnière\" (détail)
Léonard de Vinci, "Portrait d’une dame de la cour de Milan", dit à tort "La Belle Ferronnière" (détail) (© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michel Urtado)

Pour les grandes expositions, il est souvent recommandé de réserver. Pour l'exposition Léonard de Vinci au Louvre, qui ouvre ses portes le jeudi 24 octobre, ce n'est pas recommandé, c'est obligatoire, en raison de l'affluence qui se vérifie déjà.

Ce n'est pas la première fois que le Louvre met en place des réservations. Mais pour Léonard de Vinci, même les personnes qui bénéficient d'un accès libre et gratuit au musée doivent réserver leurs places sur le site du musée, sur des créneaux horaires bien spécifiques démarrant toutes les demi-heures.

Les réservations avaient ouvert dès le 18 juin, quatre mois avant le début de l'exposition qui s'annonce comme un succès monstre et devrait connaître un record d'affluence. Et mercredi 23 octobre, la veille de l'ouverture au public, plus de 260 000 personnes avaient déjà réservé. Il n'y avait plus de place jusqu'au 3 novembre. Les jours qui suivent seuls certains créneaux étaient encore disponibles. Pour la semaine entre Noël et le Jour, il ne va pas falloir traîner (le 26 décembre, la matinée est presque complète).

Léonard de Vinci, \"Portrait d’une dame de la cour de Milan\", dit à tort \"La Belle Ferronnière\", vers 1490-1497
Léonard de Vinci, "Portrait d’une dame de la cour de Milan", dit à tort "La Belle Ferronnière", vers 1490-1497 (© RMN-Grand Palais (musée du Louvre) / Michel Urtado)

La plus grande réunion de peintures de Léonard de Vinci

Alors que le musée du Louvre enregistre quelque 30 000 visiteurs par jour en moyenne, l'exposition peut en accueillir quotidiennement 5 000 à 7 000.

Il s'agit de la plus grande réunion de tableaux de Léonard de Vinci, dix peintures sans compter La Joconde qui a retrouvé sa place dans la salle des Etats, rénovée et qui n'en bouge plus. En tout le génie florentin en a réalisé une quinzaine, souvent inachevées, dont cinq sont conservés au Louvre. Il a fallu dix ans de travail aux commissaires pour reconsidérer tout son travail et réunir 162 œuvres au total, des dessins, des textes manuscrits illustrés, des cartons pour des tableaux.

Parmi elles, de nombreux prêts exceptionnels comme 24 dessins de la couronne britannique (elle en possède 600). Certains prêts n'ont été fermement acquis que quelques jours avant l'ouverture de l'exposition, notamment celui du célèbre Homme de Vitruve conservé à la Galerie de l'Académie de Venise, bloqué début octobre par le recours d'une association qui voulait l'empêcher et que la justice italienne a finalement autorisé. Ou encore celui de la Madone Benois du musée de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg, très longtemps incertain.