L’humour décalé du collectif suisse Plonk&Replonk aux Rencontres du 9e Art d’Aix-en-Provence

Le village provençal de La Roque-d’Anthéron accueille deux expositions de Plonk&Replonk dans le cadre du festival de BD d’Aix-en-Provence.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Toile du Musée d'Orsay détournée par le collectif suisse Ponk&Replonk  (Ponk&Replonk)

L’univers drôle et absurde des artistes suisses Plonk&Replonk est arrivé jusqu’au paisible village des Bouches-du-Rhone de La Roque-d’Anthéron. Les compères de ce collectif d’éditeurs, mondialement connus pour leurs photomontages humoristiques, ont investi deux lieux, l’Abbaye de Silvacane et la Galerie de l’office de tourisme.   

FTR

Fondée en 1995 par Hubert et Jacques Froidevaux, deux frères, et leur complice Miguel-Ange Morales, le collectif s’est fait connaitre dans les années 1990 en détournant des cartes postales Belle Epoque. Dignes héritiers des Monty Python ou de Pierres Desproges, ils s’amusent de tout avec fantaisie.

Hubert Froidevaux (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3)

Toiles du musée d'Orsay détournées 

A l’Abbaye de Silvacane, le trio helvétique s’est approprié l’architecture du lieu pour afficher leurs célèbres détournements des peintures du Musée d’Orsay. Un délire artistique réalisé en 2016 à l’occasion des 30 ans du musée parisien. On peut notamment y voir des toiles de Millet ou d’Axel Jeffe détournées. Une bergère de l’époque avec un téléphone portable ou encore une jeune fille posant avec un doigt dans le nez. "Là, par exemple, il y a un général dont l’ombre est au garde à vous. Celle-là me plait bien", reconnait Hubert Froidevaux "car c’est toujours bien d’asticoter les militaires vu l’actualité" ajoute-t-il avec malice. Un humour souvent proscrit dans les œuvres d’art. "Elles ont été commanditées pendant des siècles par l’Eglise qui plaçait le rire du côté du mal, de Satan. C’est toujours dans l’imaginaire collectif" déplore Jean-Marc Bourry, commissaire de l'exposition.

Détournement d'une toile du Musée D'Orsay par le collectif Plonk&Replonk  (Plonk&Replonk)

La cause animale 

On rit aussi à la Galerie de l’office de tourisme. L’exposition Comme des bêtes détourne des cartes postales Belle Epoque en y incluant des animaux dans des lieux incongrus. Sur le vieux port de Marseille, par exemple, le collectif Plonk&Replonk s’amuse à faite échouer une baleine rose. L’occasion pour ces artistes suisses de nous interroger sur les questions environnementales.

Expositions Sakré Plonk&Replonk : 

Abbaye de Silvacane, départementale 561 La Roque-d’Anthéron - Du mardi au dimanche : 10h-13h / 14h-17h30 - Fermé le 1er mai - Entrée payante

La Galerie, 13 cours Foch, La Roque-d’Anthéron. Du mercredi au dimanche : 9h-12h / 14h30-18h, le Mardi : 9h-12h - Gratuit  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Arts-Expos

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.