Le Paradox Museum à Paris : 90 expériences renversantes pour repousser les limites du réel, perdre ses repères et mettre ses sens à rude épreuve !

Article rédigé par Corinne Jeammet
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Après Stockholm, Oslo, Barcelone, Miami et Limassol, le Paradox Museum ouvre à Paris, le 18 mai. Sur 1 700 m2 et 3 niveaux, 90 expériences, dont 15 exclusives pour la France, trompent les sens. Un parcours ludique et étonnant, à tester à plusieurs.

Le Paradox Museum débarque à Paris avec au programme 1h30 d'un parcours immersif et interactif au travers de 90 "paradox experiences". Un musée où les défis de la réalité, les bouleversements des sens et des perspectives, les illusions d’optique et autres supercheries mentales et visuelles plongent le visiteur dans des situations aux décors surprenants et renversants ! Au delà de l'aspect récréatif, ici, petits et grands ont l'occasion d'apprendre sur la science qui se cache derrière chaque expérience. En effet, chacune comprend une description et un QR code permettant d’aller plus loin de manière ludique et éducative. L'explication logique permet d'en apprendre un peu plus sur nos sens et sur la manière de les tromper !

La visite est aussi l'occasion d'épater famille et amis en réalisant des clichés surréalistes et insolites, parfait pour des mises en scène sur les réseaux sociaux. Se perdre dans le labyrinthe des miroirs, tester la salle de la symétrie, avoir l'impression d'être suspendu au balcon d'un immeuble de plusieurs étages, mélanger son visage avec celui d'un autre... en attendant de découvrir ces 90 expériences, en voici cinq dévoilées pour un avant-goût. Etonnant. 



Au Paradox Museum, il peut être difficile de traverser un simple tunnel. Après quelques pas sur cette passerelle transparente, vous avez l'impression de perdre l'équilibre et de ne pas pouvoir traverser les quelques mètres qui vous séparent de la sortie. Cette expérience vous oblige à défier les lois de la gravité : en réalité, la passerelle est fixe, c'est la pièce qui tourne autour de vous. (Albin Durand)
Au Paradox Museum, faites l'expérience du camouflage comme l'artiste chinois Liu Bolin, connu pour ses photographies de lui-même dissimulé dans ses paysages, ce qui lui vaut le surnom de l'homme invisible. Ici rien de plus simple pour devenir invisible, il suffit pour jouer les caméléons d'enfiler une veste longue aux motifs et couleurs du décor et ainsi de disparaitre dans ce dernier. Bluffant ! (Albin Durand)
Au Paradox Museum, dans la grande bibliothèque, vous pouvez aussi faire seul (e) et à votre rythme des expériences proposées dans des ouvrages : une image statique peut sembler en mouvement car la disposition des lignes a été étudiée pour donner cette impression ; même principe pour une surface en pointillés qui semblent déformée ! A vous de tirer les livres tiroirs pour en découvrir les secrets. (Corinne Jeammet)
Au Paradox Museum, amusez-vous avec les décors ! Ici on peut faire croire que l'on est suspendu au dernier étage d'une cage d'escalier mais la situation est bien moins périlleuse qu'il n'y parait. A vous de vous mettre en scène pour des photographies incroyables qui feront le bonheur des réseaux sociaux (Albin Durand)
Au Paradox Museum, cette expérience vous fait littéralement perdre la tête. Un jeu de miroirs, stratégiquement installé, donne l’illusion que votre tête est le plat de résistance d’un diner surnaturel ! Mais où est passé votre corps ? Paradox Museum. 38, boulevard des Italiens. 75009 Paris. Tarifs : adulte (27 €), enfant (22 €). (Albin Durand)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.