Land Art : Les "Yeux du ciel", une oeuvre d'art géante en bout de piste à Roissy pour 2024

Une œuvre d’art vue chaque année par 70 millions de personnes, ça fait rêver non ? Ce rêve, Antoine Grumbach le voit sortir de terre. L’architecte a conçu "Les Yeux du ciel", une gigantesque installation artistique qui verra le jour pour les JO de 2024. Construite en bout de piste à Roissy, elle a pour vocation d'accueillir des visites, des expositions et des spectacles.

Une fresque de land art visible uniquement du ciel, à quelques kilomètres de l\'aéroport de Roissy.
Une fresque de land art visible uniquement du ciel, à quelques kilomètres de l'aéroport de Roissy. (France 3 Culturebox)
"J'ai pris une photo des yeux de ma femme et j'ai dessiné". Voilà comment l’architecte et urbaniste Antoine Grumbach a commencé son projet "Les Yeux du ciel. Un projet qui, une fois achevé, va devenir la plus grande œuvre d'art jamais inscrite dans un paysage français. En regardant les esquisses, on ne peut s’empêcher de penser aux célèbres et fascinants géoglyphes de Nazca, ces dessins tracés au sol, il y a près de 2500 ans dans le désert péruvien et visibles uniquement du ciel.
(France 3 Culturebox)

400 mètres de long

Le projet d'Antoine Grumbach : deux immenses yeux  de 400 mètres de long chacun, dessinés à même le sol, sur la commune de Villeneuve-sous-Dammartin (Seine-et-Marne), à quelques kilomètres de l'aéroport de Roissy. Les passagers qui décollent ou atterrissent vont donc pouvoir les contempler. 

Le dessin de l’œil est fait avec 3 rangées d’arbres soit au total près de de 1200 arbres"Antoine Grumbach

Il faut y ajouter les 12 0000 m² de talus plantés autour. Au centre de chaque œil, un labyrinthe végétal où le public pourra déambuler. Le lieu devrait aussi accueillir des expos, des compétitions sportives, "et même une patinoire en hiver" selon Antoine Grumbach.

Reportage : France 3 Paris Île-de-France - P. Sorgues / M. Tafnil / W. Sabas

Terres recyclées 

Le résultat est encore un peu difficile à imaginer car aujourd’hui le site est un immense chantier parcouru chaque jour par 700 camions qui déversent des tonnes de terre, issues de plusieurs chantiers de BTP en Ile-de-France dont celui métro, le fameux du Grand Paris Express.

Un recyclage vertueux selon Laurent Mogno, président de l'entreprise ECT, propriétaire du site et qui finance le projet : " On récupère la terre des chantiers du BTP et on la remet en œuvre à d’autres endroits…Ici, on a comblé le trou d’une ancienne sablière pour en faire un aménagement."

Un immense chantier et d\'ici 2024, une oeuvre d\'art unique.
Un immense chantier et d'ici 2024, une oeuvre d'art unique. (France 3 Culturebox)


Inaugurés pour les JO de 2024, Les Yeux du ciel font partie d'un projet plus vaste avec la construction de dix collines dans un rayon de 30 kilomètres autour de la capitale. Des lieux privilégiés d’observation de la nature et de "la ville qui arrive".