L'exposition Jacques Demy à la Cinémathèque française

Il aimait Nantes, Rochefort, Los Angeles ou encore Cherbourg. Mais c'est Paris qui consacre l'œuvre cinématographique de Jacques Demy, à travers une rétrospective aussi joyeuse et colorée que ses films.

Il aimait Nantes, Rochefort, Los Angeles ou encore Cherbourg. Mais c'est Paris qui consacre l'œuvre cinématographique de Jacques Demy, à travers une rétrospective aussi joyeuse et colorée que ses films.

120
C'est une jolie malle aux trésors remplie de photos, de dessins et de costumes que dévoile, jusqu'au 4 août 2013, la Cinémathèque française, à Paris (12e). ELODIE DROUARD / FRANCETV INFO
220
"Le monde enchanté de Jacques Demy" invite le visiteur à pénétrer dans le grenier secret du réalisateur dont les films cultes continuent d'enthousiasmer les petits et les grands. ELODIE DROUARD / FRANCETV INFO
320
Scénographié par Matthieu Orléan, le commissaire d'exposition presque attitré de la Cinémathèque (on lui doit celles consacrées à Tim Burton, Pedro Almodovar ou encore Dennis Hopper), "Le monde enchanté..." dévoile, à travers un parcours coloré, les coulisses des films qui ont fait la renommée de son auteur. ELODIE DROUARD / FRANCETV INFO
420
A travers un parcours chronologique qui, à défaut d'être original, permet d'éclairer le visiteur sur les influences de Jacques Demy, l'exposition n'a qu'une ambition : donner envie de revoir ses films. Et ça marche. ELODIE DROUARD / FRANCETV INFO
520
Car les deux années consacrées à explorer les archives de Ciné-Tamaris, la société de production de Jacques Demy et d'Agnès Varda, ont permis d'exhumer quelques trésors. ELODIE DROUARD / FRANCETV INFO
620
Outre des peintures inédites et des scénarios inachevés, l'exposition propose également des extraits de films emplis de nostalgie. ELODIE DROUARD / FRANCETV INFO
720
Et si Agnès Varda, la veuve de Demy, se défend d'avoir participé activement à cette rétrospective, la réalisatrice reste très présente, à travers ses photographies de tournage et ses "making of" en super 8. ELODIE DROUARD / FRANCETV INFO
820
"Je me sens comme la cerise sur le gâteau, celle que l'on pose là à la fin pour faire joli", déclare pourtant, avec beaucoup d'humilité, celle qui avait refusé à Serge Toubiana, le directeur de la Cinémathèque, l'idée d'une exposition commune de leurs travaux. ELODIE DROUARD / FRANCETV INFO
920
L'autre femme omniprésente ou presque, c'est Catherine Deneuve, muse absolue de Demy et incarnation éternelle de "Peau d'âne", dont la beauté et la fraîcheur illuminent l'exposition. ELODIE DROUARD / FRANCETV INFO
1020
"Peau d'âne" auquel la plus grande pièce est consacrée, avec en son centre les fabuleux costumes couleurs de lune, de soleil et du temps. ELODIE DROUARD / FRANCETV INFO
1120
Et la pièce maîtresse, la célèbre peau d'âne portée par Deneuve en 1970 dans cette adaptation psychédélique du conte de Perrault. ELODIE DROUARD / FRANCETV INFO
1220
Un des films les plus connus du réalisateur, avec "Les parapluies de Cherbourg", Palme d’or à Cannes en 1964, et "Les demoiselles de Rochefort", tous tournés avec Catherine Deneuve. ELODIE DROUARD / FRANCETV INFO
1320
Et tous construits autour des chansons devenues aussi célèbres que les films, toutes mises en musique par Michel Legrand, le compositeur attitré de Demy, dont on découvre ici quelques partitions originales. ELODIE DROUARD / FRANCETV INFO
1420
Et après avoir appris, au détour d'une conférence de presse, qu'un remake des "Parapluies de Cherbourg" version Bollywood est en projet, même s'il reste pour le moment dans un carton, on réécoute avec d'autant plus de tendresse les chansons au charme un peu passé de cet "opéra populaire". ELODIE DROUARD / FRANCETV INFO
1520
Car sous le vernis pop et joyeux se révèle son enfance à Nantes, où Jacques Demy a grandi, entre un père pompiste et une mère coiffeuse. ELODIE DROUARD / FRANCETV INFO
1620
Une enfance qui a modelé le véritable message de ses films : le combat pour la lutte des classes, même s'il est mis en scène à travers une œuvre musicale qui peut apparaître légère au premier degré. ELODIE DROUARD / FRANCETV INFO
1720
"Je préfère un film léger sur un sujet grave, qu’un film grave sur un sujet léger", disait le réalisateur d'"Une chambre en ville". ELODIE DROUARD / FRANCETV INFO
1820
Autre découverte étonnante de cette exposition, la "cinémathèque idéale" du réalisateur, celle qu'il aimait faire découvrir à ses enfants, Mathieu et Rosalie. ELODIE DROUARD / FRANCETV INFO
1920
Comme toutes les expositions présentées à la Cinémathèque, "Le monde enchanté de Jacques Demy" s'accompagne d'une rétrospective intégrale de ses films, tous restaurés et numérisés pour la première fois. ELODIE DROUARD / FRANCETV INFO
2020
"Le monde enchanté de Jacques Demy", à la Cinémathèque française à Paris (12e), ouvert tous les jours sauf le mardi jusqu'au 4 aout 2013. Entrée : 10 €. ELODIE DROUARD / FRANCETV INFO