Cet article date de plus d'un an.

Grèves à Paris : musées partiellement fermés, incertitudes pour la suite

A Paris, plusieurs musées étaient partiellement fermés et des spectacles annulés lundi 9 décembre en raison de la mobilisation contre le projet de réforme des retraites, perturbations qui risquent de se prolonger.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Palais de Tokyo à Paris maintient depuis la fin de la semaine dernière une ouverture à horaires réduits (de 12H à 19H) (GUIZIOU FRANCK / HEMIS.FR / HEMIS.FR)

Interrogés sur leur programmation et heures d'ouverture dans les jours prochains, les services de communication des musées disent souvent ne pas être en mesure de savoir ce que leur personnel déciderait, notamment mardi 10 et mercredi 11, jours de grande mobilisation attendue. Cela dépendra des appels à la grève et du nombre d'absents en raison des difficultés de déplacement.

Côté musées

Lundi 9 décembre le Louvre, plus grand musée parisien et français, était ouvert, même si certaines salles étaient exceptionnellement fermées. L'exposition phare Léonard de Vinci est restée accessible aux visiteurs munis de leur réservation.

Le musée de l'Orangerie dans le Jardin des Tuileries était ouvert. Le Palais de Tokyo maintient depuis la fin de la semaine dernière une ouverture à horaires réduits (de 12H à 19H). Le Centre Pompidou est ouvert sans restriction, y compris la Bibliothèque. Au Grand Palais, les deux grandes expositions - Le Gréco et Toulouse-Lautrec - sont accessibles au public.

Beaucoup de musées dont tous ceux gérés par la Ville de Paris ainsi que le Musée d'Orsay, avaient ce lundi leur jour de relâche hebdomadaire.

Au Château de Versailles, c'était aussi le cas. Mardi matin, une assemblée générale devra décider de la poursuite ou non de la grève. Le Château incitait ceux qui le peuvent à différer leur visite.

Mardi, le Louvre et d'autres musées seront fermés comme chaque semaine.

Côté spectacles

Le ballet Raymonda d'Alexandre Glazounov a été annulé à l'Opéra Bastille de même que la chorégraphie d'Angelin Preljocaj à l'Opéra Garnier, en raison du mouvement social qui affecte danseurs, musiciens et techniciens. 

A la Comédie française "Electre/Orste" prévu lundi a été annulé. Au Musée d'Orsay, un concert de l'Opéra national de Paris sous la direction de Philippe Jordan, qui était prévu lundi soir dans la nef a dû aussi être annulé.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Arts-Expos

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.