Cet article date de plus de huit ans.

Gotlib, l'homme et le dessinateur, à découvrir au musée d'art et d'histoire du judaïsme

Il a marqué des générations de lecteurs de BD, avec des personnages comme la Coccinelle, Superdupont ou Gai-Luron : Gotlib est à l’honneur jusqu’au 20 juillet au musée d'art et d’histoire du judaïsme à Paris. L’occasion de découvrir le parcours de l’homme et du dessinateur, aujourd’hui âgé de 80 ans.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Gotlib n'était jamais aussi drôle que lorsqu'il se mettait en scène
 (France 3 Culturebox)
Reportage : Pierre-Yves Salique, Olivier Tieth, Sophie Lacombe
On aime Gotlib pour sa capacité d’autodérision, pour le côté absurde et volontiers « monty-pythonnaisque » de son humour, pour sa façon de faire exploser les cases, d’y glisser des détails, pour ses jeux de mots. « J’ai toujours déconné » confiait à L’Express le dessinateur pour qui « l’humour est ce qu’il y a de plus important après le foie gras ».

Et pourtant, la vie lui a réservé son lot de souffrances. Né en 1934 à Paris dans une famille d’immigrés juifs hongrois, Marcel Gotlieb (le « e » de son nom a disparu depuis) voit son père arrêté en 1942 par la police française. Il sera envoyé à Drancy, interné puis fusillé à Buchenwald. Le jeune garçon et sa sœur échapperont à d’autres rafles et vivront cachés chez des paysans d’Eure-et-Loir pendant une bonne partie de la guerre.
Une page de son enfance que Gotlib a raconté dans « Manuscrit pour les générations futures » et dont quelques planches sont exposées au Musée d’art du judaïsme.
  (DR)
C’est le dessinateur lui-même qui avait émis le souhait voilà quelques années d’être exposé dans ce lieu qui a réuni pour l’occasion près de 200 planches originales, des archives, photos, vidéos et interviews, le tout dans une scénographie à la fois thématique et chronologique.
Gotlib - Extrait de "Croyez-en ma vieille expérience" - Rubrique-à-Brac Tome 4 - Dargaud (2009)
 (Dargaud / Gotlib)
L’occasion de retracer sa carrière : Vaillant, Pilote, Fluide Glacial, Pif-Gadget, L’Echo des Savanes...et ses séries devenues cultes : les Dinguodossiers (créés par Goscinny mais que ce dernier confiera à Gotlib, Rubrique-à-Brac...Sans parler des personnages : la Coccinelle, Gai-Luron, Isaac Newton, le Hamster jovial, Pervers Pépère, Superdupont (toujours dessiné dans Fluide Glacial mais par Solé) qui va d’ailleurs devenir un héros de chair et d’os pour le grand écran. Le scénario sera supervisé par Gotlib. Je ne dirais qu'une chose : 
  (France 3 Culturebox (capture vidéo))
«Les mondes de Gotlib»,  jusqu'au 20 juillet 2014,au Musée d'art et d'histoire du Judaïsme, hôtel de Saint-Aignan, 71, rue du Temple, Paris IIIe. Renseignements: 01.53.01.86.53 - Tarifs : de 6 à 8 euros

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Arts-Expos

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.