Du couturier Julien Fournié, en passant par Yves Saint Laurent et Dior : dix expositions consacrées à la mode à voir pendant l'été dans l'Hexagone

Des créations des couturiers Julien Fournié, Yves Saint Laurent et Dior, en passant par les tenues balnéaires et le vêtement d'école, voici notre sélection en dix expositions consacrées à la mode et à la beauté à voir, cet été, dans l'Hexagone
Article rédigé par Corinne Jeammet
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 8 min
Vue de l’exposition "Yves Saint Laurent : Transparences" présentée à la Cité de la dentelle et de la mode, Calais (Charles Delcourt)

Outre les expositions à ne pas rater à Paris et à Vincennes, voici aussi dix expositions consacrées à la mode et à la beauté à ne pas rater cet été en régions.

"Julien Fournié : haute couture. Un point c'est tout !" à Lacoste, jusqu'au 15 août

Julien Fournié expose son savoir-faire et artisanat au musée SCAD Fash du village médiéval de Lacoste L’exposition Julien Fournié : Haute Couture. Un point c'est tout ! est la première consacrée au couturier français. Organisée par l'université américaine du Savannah College of Art and Design (SCAD), elle se tient dans le village médiéval de Lacoste dans le Luberon. Son musée accueille 19 robes présentant le savoir-faire artisanal qui a valu à Julien Fournié le label haute couture. “Julien Fournié est l’un des plus grands maîtres de la mode française d’aujourd’hui et incarne véritablement les idéaux et le savoir-faire de la haute couture dans son travail" explique Rafael Gomes, le directeur des expositions du SCAD Fash. 
Jusqu’au 15 août 2023. SCAD Fash. Rue Saint Trophime. 84480 Lacoste.

Exposition Julien Fournié "Haute Couture Un Point C’est Tout!" au SCAD FASH à Lacoste, 1er avril 2023. (CHIA CHONG/SCAD)

"Yves Saint Laurent : transparences" à Calais, jusqu'au 12 novembre 

La Cité de la Dentelle et de la Mode à Calais propose un voyage au cœur de l'élégance, de la sensualité et de la féminité en mettant en lumière l'un des couturiers majeurs du XXe siècle. Yves Saint Laurent : transparences est coproduite par le musée calaisien et le musée Yves Saint Laurent de Paris. À travers une soixantaine de tenues, d'accessoires, de croquis, de photos et vidéos, l'exposition retrace 40 ans de création et illustre comment le grand couturier français (1936-2008) a renversé les codes pour dévoiler le corps féminin.
Jusqu'au 12 novembre. Cité de la dentelle à Calais. 135, quai du Commerce.

"Christian Dior, le génie d'un créateur" à Granville, jusqu'au 5 novembre

La décision en 1988 de faire de la Villa Les Rhumbs, maison d’enfance du couturier un musée dédié à son œuvre et à sa vie, fait de Granville, sa ville natale, l’écrin et la source d’inspiration d’un parcours à dimension universelle. De Granville à l’Amérique en passant par Paris ou Londres, Christian Dior a marqué de son empreinte les lieux qu’il a traversés, tout autant que ces derniers l’ont façonné. Les années d’insouciance passées à Granville forgent les traits caractéristiques de l’homme et du créateur que devient Christian Dior à Paris. C’est dans cette ville ambassadrice de l’élégance et du savoir-vivre à la française qu’il établit sa maison, au point que son nom est bientôt le synonyme de Paris dans le monde. Ici trois escales - Granville, Paris, le monde - témoignent de sa créativité, influencée par son enfance granvillaise, jusqu’à l’extension des frontières de son empire commercial dans le monde. Les œuvres exposées sont majoritairement issues du fonds du Musée Christian Dior.
Jusqu'au 5 novembre 2023. Musée Christian Dior. Villa Les Rhumbs. 1, rue d’Estouteville.

Exposition "Christian Dior, le génie d'un créateur" à Granville (Benoit Croisy, coll. Ville de Granville)

"Haute voltige, œuvres en plumes de Maxime Leroy" à Toulouse, jusqu'au 12 novembre

"Chevaucher la lumière" à Caudry, jusqu'au 28 août

Le musée des dentelles et broderies de Caudry accueille l'artiste Fred Sathal pour son exposition "Chevaucher la lumière". Installée à Paris en 1993, l'artiste appartient à ces créateurs incontournables qui ont marqué le renouvellement de la mode des années 1990 et redéfini l’interprétation du vêtement à l’orée du XXIe siècle. Connue pour avoir réalisé, entre autres, les costumes de la comédie musicale Notre Dame de Paris (1998) et habillé des stars telles que Vanessa Paradis ou Bjork, c'est une artiste transversale, maniant la photographie, l’installation contemporaine et la haute couture. À travers une soixantaine de modèles et accessoires uniques et d’installations revisitées pour l’exposition, Fred Sathal porte un regard sur son histoire artistique à travers le prisme de la dentelle Leavers. Le musée expose aussi des pièces exclusives, jamais présentées, de ses dernières recherches, hors collections.
Jusqu'au 28 août 2023. Le musée des dentelles et broderies. Place des Mantilles.

"Lacoste 90 ans de savoir-faire" à Troyes, jusqu'au 24 septembre

À l’occasion de son 90e anniversaire, Lacoste s’expose au musée de la Bonneterie pour célébrer son histoire. La marque est issue de la rencontre entre le sport et l’industrie, entre René Lacoste, inventeur visionnaire, champion de tennis, et André Gillier, industriel troyen. 90 ans plus tard, elle est toujours présente à Troyes et perpétue son héritage en étant tournée vers l’avenir. L'exposition met en lumière la manière dont s’est construite la marque troyenne et rend hommage aux personnes, qui ont donné aux pièces Lacoste, et particulièrement au polo, ses lettres de noblesse. À la faveur d’archives, de photos des ateliers de confection, de pièces historiques, du tissu "petit piqué" décliné sur les polos, les casquettes et les bananes, sans oublier les collaborations du Crocodile avec des artistes internationaux comme le Chinois Li Xiao Feng, le couturier Karl Lagerfeld et les frères designers brésiliens Campanas.
Jusqu'au 24 septembre 2023. Musée de la Bonneterie-Hôtel de Vauluisant. 6, rue de Vauluisant.

Exposition "Lacoste 90 ans de savoir-faire" à Troyes (Courtesy of Lacoste)

"Un dimanche au bord de l’eau" à Argenton-sur-Creuse, jusqu'au 17 décembre

Le Musée de la Chemiserie et de l’Elégance masculine replonge dans l’histoire des tenues de bain et de la mode balnéaire de la fin du XIXe siècle aux années 1960-70. Ce n’est qu’après la Première Guerre mondiale que la plage se démocratise et devient un lieu de détente. Le costume de bain s’allège pour s’adapter aux nouvelles pratiques sportives. Les fabricants textiles innovent, grâce aux filés "Lastex", les maillots se font plus moulants et apportent du confort aux nageurs. Dans les années 1950-60, la mer devient la destination favorite de la couche populaire. Pour les familles qui ne partent pas l’été, les lacs, les rivières sont des lieux privilégiés. Le lac d’Eguzon, dans le sud du département de l’Indre, fait partie de ces endroits où les familles indriennes aiment venir prendre du bon temps au bord de l’eau. Cette exposition est réalisée dans le cadre de Terre de jeux, label obtenu par la Communauté de Communes Eguzon Argenton Vallée de la Creuse.
Jusqu'au 17 décembre 2023. Musée de la Chemiserie et de l’Elégance masculine. Rue Charles Brillaud.

Exposition "un dimanche au bord de l'eau". (Courtesy du Musée de la Chemiserie)

"S'habiller pour l'école" à Rouen, jusqu'au 31 mars 2024

Chacun conserve dans sa mémoire d’écolier un souvenir en lien avec le vêtement, qu’il soit lié à une obligation scolaire, au vestiaire du cours de sport ou au souci d’être à la mode. Objet intime et témoin des premières tentatives d’affirmation de soi, le vêtement de l’enfant et de l’adolescent conserve souvent, chez l’élève devenu adulte, une charge affective. L'exposition S’habiller pour l’école explore le rapport qu’entretient l’école avec le vêtement depuis les années 1880 jusqu’à nos jours. Elle s’intéresse à la tenue de l’élève comme à celle des adultes ainsi qu’à la place occupée par le vêtement dans les enseignements. Elle se structure en trois parties : la place du vêtement dans la vie des élèves, entre l’école, la sphère domestique et l’industrie de la mode ; la place du vêtement dans la définition des rôles dans l’institution et, enfin, le vêtement des enseignants, se voir élève, apprendre par le vêtement. Un sujet au cœur de préoccupations contemporaines et d’actualité : le genre, l’uniforme, les questions liées à la laïcité, les apprentissages par le vêtement… À découvrir 250 objets, vêtements, photographies de classe, publicités, affiches de cinéma, archives, littérature, reportages télévisés, travaux d’élèves et de créateurs contemporains…
Jusqu'au 31 mars 2024. Centre d'expositions du musée national de l'éducation. 185, rue Eau de Robec.

"Séduction et Pouvoir. L’art de s'apprêter à la cour" à Marly, jusqu'au 27 août

Après une fermeture pour rénovation, le musée du Domaine royal de Marly offre un parcours muséographique renouvelé avec un riche programme d’expositions et d’événements. Il présente Séduction et Pouvoir. L’art de s'apprêter à la cour, dédiée aux accessoires de mode et de beauté aux XVIIe et XVIIIe siècles. Entre les règnes de Louis XIV et de Louis XVI, Versailles puis Paris se disputent le titre de capitale de la mode. Entre désir de séduction, affirmation du pouvoir et manifestation d’un statut social, les accessoires de mode et de beauté viennent appuyer sous l’Ancien Régime une nouvelle mise en scène de soi. Le corps est paré d'artifices qui rivalisent d’audace et de distinction. Chaque parure, chaque geste, chaque attitude répond à des codes qui ne cessent d’évoluer et accompagnent les modes et les mœurs. L’exposition retrace les usages de ces objets, de la tête aux pieds : coiffes, perruques, maquillage, parfums, ornements du vêtement, bijoux, objets de galanterie, chaussures.
Jusqu'au 27 août 2023. Musée du Domaine royal de Marly. 1, grille royale. Parc de Marly.

Exposition "Séduction et Pouvoir. L’art de s'apprêter à la cour" à Marly (Agnès Renoult)

Le musée du Parapluie de Cherbourg à Cherbourg-en-Cotentin

Depuis plus de 30 ans, Le Parapluie de Cherbourg conçoit et fabrique à la main en France des parapluies alliant tradition et innovation. Reconnue Entreprise du Patrimoine Vivant, avec depuis 2021 la certification Origine France Garantie, la marque récompensée du label d'État Qualité Tourisme avec des visites de son bâtiment, a ouvert son musée retraçant son histoire. Pendant la visite, guidée ou libre, on découvre toutes les étapes de fabrication du parapluie car le musée est à l'intérieur de la manufacture, les visiteurs ont donc l'opportunité de voir les artisans les fabriquer. On retrouve le Parapactum, utilisé depuis 2011 par les services de protection du président de la République ainsi que des parapluies élaborés avec des artistes et des grandes maisons de luxe. La visite est ponctuée d'ateliers éducatifs et ludiques.
Manufacture-musée Le Parapluie de Cherbourg. 22, Quai Alexandre III.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.