Des origines chinoises pour la Joconde ?

La Joconde pourrait être chinoise. C’est ce que suppose l’amateur d’art italien Angelo Paratico en raison du fait que les bateaux chinois atteignaient Venise à l’époque et que cette future Mona Lisa aurait pu être vendue comme esclave à Venise ou ailleurs.

(La Joconde, de Leonard de Vinci, pourrait être chinoise © SIPA / Pascal Cotte)

Angelo Paratico, romancier basé à Hong Kong, se déclarant historien, affirme avoir passé deux ans à rassembler des documents suggérant la véracité de sa thèse surprenante : Léonard de Vinci aurait été enfanté par Caterina, esclave orientale de l'un des amis de son père.

Auourd’hui personne ne sait qui est Mona Lisa dont le sourire serait typiquement chinois d’après les internautes. Pour en savoir plus il faudrait étudier le lignage par l’ADN, mais encore faudrait-il savoir où elle est enterrée. Peut-être qu’un Chinois pourrait percer le mystère en reconnaissant le paysage derrière le portrait, qui selon Angelo Paratico est un paysage chinois. Cela pourrait être Canton où on embarquait les esclaves, ou bien Macao louée au Portugal par les Ming.

 

Angelo Paratico a déclaré au journal South China Morning Post , que "derrière Mona Lisa on voit un paysage chinois, et son visage ressemble lui-même à celui d'une Chinoise ".

L'hypothèse d'Angelo Paratico, consignée dans Léonard de Vinci : Un chercheur chinois perdu dans la Renaissance italienne  à paraître en 2015, a déclenché de nombreuses réactions incrédules ou amusées en Chine, ainsi que sur les réseaux sociaux. Le sujet, consulté plus de quatre millions de fois sur internet, a été à l'origine de plus 160.000 commentaires mis en ligne.

La Joconde serait chinoise. Les explications de Philippe Reltien
--'--
--'--