Covid-19 : les équipes du Centre Pompidou continuent de travailler en attendant le retour du public

Tous les musées en France sont fermés depuis le 30 octobre en raison de l'épidémie de Covid-19. Bien que privé de ses visiteurs, le Centre Pompidou n’est pas totalement en sommeil.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le hall du Centre Pompidou est fermé depuis le 30 octobre 2020.  (ANNE CHEPEAU / RADIO FRANCE)

Comme chaque matin, Jérôme Marie-Pinet, l’intendant général du Centre Pompidou, entame vers 9 heures sa tournée de surveillance. Avec ou sans visiteurs, il faut rester vigilant car le bâtiment réserve parfois des surprises. "Nous montons au niveau 5 du bâtiment, au niveau des collections modernes du Musée national, indique l'intendant général. Il a plu cette nuit et j'aimerais vérifier que certains points d'entrée de fuite, un peu connu du bâtiment, ont résisté."

>> "On va s'en sortir" : empêché de rouvrir par le Covid-19, le monde culturel continue à créer en espérant des jours meilleurs

Comme tous les autres musées en France, le Centre Pompidou est fermé depuis le 30 octobre dernier, en raison de l'épidémie de Covid-19. Pour l’instant, toujours aucune date de réouverture n'est envisagée par le gouvernement pour les lieux culturels. À la sortie de l’ascenseur, Jérôme Marie-Pinet arrive une petite salle où habituellement sont accrochées des œuvres d’Henri Matisse : "Au plafond, à sept mètres de haut, il y a un tuyau qui est de couleur verte car ce sont les évacuations des eaux usées, explique-t-il. Je regarde s'il y a de l'humidité ou une goutte éventuellement sur cette évacuation qui, vu d'ici, apparait comme complètement sèche."

Tenir le calendrier prévu

Cette surveillance quotidienne offre à Jérôme Marie-Pinet un moment unique de proximité avec les œuvres. Ce matin-là, il n’est pas le seul en activité au Centre Pompidou. Au niveau 4 dans les collections contemporaines, c’est l’heure du démontage de l’exposition "Global(e) Résistance". Même si le musée est fermé, il faut tenir le calendrier prévu, pour être prêt à rouvrir à tout moment. "C'est vrai que c'est assez particulier parce que normalement tout doit tenir dans nos calendriers pour démonter des expositions avec une ouverture au public", raconte Aline Crétet est chargée de production au Centre Pompidou.

"On a d'habitude qu'un seul jour de fermeture par semaine. Donc là, on a pu adapter notre démontage, et aller plus vite que prévu du fait malheureusement que l'on avait pas de public dans le musée."

Aline Crétet

à franceinfo

Pas de public non plus dans les salles de spectacle du Centre. Pourtant au Forum -1, dans la grande salle, une troupe de dix danseurs venus du Nigéria est en plein travail. La création de leur spectacle n’aura pas lieu comme prévue ce mois-ci mais les répétitions ont été maintenues. "Le fait qu'ils viennent ici pour terminer cette création pour la tournée nationale française qui va suivre, c'était très important pour l'équipe artistique, explique Chloé Siganos est responsable des spectacles vivants au Centre Pompidou. C'est un moment essentiel à la création du spectacle, sinon il n'aurait pas pu voir le jour ou en tout cas pas dans ces conditions." Continuer à travailler presque comme d’habitude, c’est ce que font les équipes du Centre Pompidou en attendant le retour du public.

Dans les coulisses du Centre Pompidou fermé au public - Anne Chépeau
--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.