Artex lance une Bourse d'échange d'actions représentant des parts d'œuvres d'art et commence avec un triptyque de Francis Bacon

La société Artex va proposer d'investir dans des œuvres d'art à hauteur de 100 dollars : fin juillet, elle mettra en vente, "Trois études pour un portrait de George Dyer" de Francis Bacon
Article rédigé par franceinfo Culture avec AFP
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min
"Three Studies for a Portrait of George Dyer" de Francis Bacon chez Christies à Londres le 24 févier 2017 (PHILIP TOSCANO / PRESS ASSOCIATION IMAGES / MAXPPP)

La société Artex lancera mi-juillet sa Bourse d'échange d'actions, représentant des fractions d'œuvre d'art, et proposera d'investir en premier dans un triptyque de Francis Bacon, valorisé à 55 millions de dollars, a-t-elle annoncé mercredi.

"La première œuvre d'art admise à la négociation est Trois études pour un portrait de George Dyer', un triptyque à l'huile sur toile peint par l'artiste britannique Francis Bacon en 1963", a indiqué la société dans un communiqué.

Grâce à la reconnaissance dont a bénéficié Bacon, "le prix de la plupart de ses œuvres est resté hors de portée de la plupart des gens. Artex offre l'opportunité (...) de rendre son œuvre accessible à tous", a fait valoir Yassir Benjelloun-Touimi, qui a cofondé Artex avec le Prince Wenceslas de Liechtenstein, cité dans le communiqué.

Chaque société détient une œuvre

Artex avait obtenu mi-janvier au Liechtenstein une licence d'exploitation pour opérer en tant que Bourse d'échange d'actions d'œuvres d'art dans un cadre réglementaire. Le modèle financier consistera à introduire en Bourse des sociétés de droit luxembourgeois qui détiennent chacune une œuvre d'art. Les parts sociales de ces sociétés seront cotées sur Artex.

"Trois études pour un portrait de George Dyer" sera ainsi cotée par Art Share 002 S.A., "une société anonyme de droit luxembourgeois" qui constitue "un véhicule de titrisation", précise Artex.

Vendue aux enchères en mai 2017 pour près de 52 millions de dollars, l'œuvre "sera proposée aux investisseurs à une valorisation attractive à partir d'environ 55 millions de dollars".  A partir du 19 juin et pendant les quatre semaines de la période de pré-commercialisation, les investisseurs pourront acheter - uniquement par l'intermédiaire d'agents de placement - des "actions ordinaires d'une valeur nominale de 100 dollars", "qui seront réglementées, liquides et négociables" sur Artex. Les transactions en tant que telles commenceront le 21 juillet 2023, a précisé la société. 

Un triptyque du visage de George Dyer

L'œuvre de Bacon, premier triptyque d'une série de cinq, représente trois vues du visage de la plus grande muse de Bacon, George Dyer, quelques mois après leur rencontre. Ces trois tableaux au format "intime" (35,5cm x 30,5cm) donnent à voir des "visages changeants rendus dans un flou semi-abstrait", grâce à "des coups de pinceau dynamiques".

"Sévèrement contorsionnés, ils révèlent l'angoisse mentale de Dyer et renvoient aux préoccupations générales de Bacon concernant la figure humaine", affirme Artex, estimant qu'il s'agit d'un "excellent exemple de l'apogée artistique" de l'artiste.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.