"Un été au Havre" : coup d’envoi de la manifestation d’art contemporain avec une ville éphémère en carton

Et c’est parti pour une nouvelle édition d’"Un été au Havre" !  A cette occasion, des dizaines de bénévoles ont construit une cité en carton, grandeur nature, imaginée par l’artiste Olivier Grossetête.

La cité en carton conçue par le plasticien Olivier Grossetête s\'inspire de bâtiments connus de la ville.  
La cité en carton conçue par le plasticien Olivier Grossetête s'inspire de bâtiments connus de la ville.   (France 3 Normandie / A.Tournoux)

Au Havre, les Cités Oubliées du plasticien Olivier Grossetête ont investi le quai de Southampton. Cette oeuvre en carton éphémère et monumentale lance la 3e édition d’Un été au Havre dont le thème est cette année consacré à l’architecture et à l’art monumental.  

Après plusieurs jours de construction, la ville en carton est enfin terminée. 14 bâtiments composent cette cité. Certains sont aussi élevés que les immeubles en béton du quartier. 

Y a des éléments qui font penser au Havre comme la Tour des Dockers, l’église Saint-Joseph. D’autres éléments viennent de l’extérieur. Mes plans ne sont qu’un objectif pour pouvoir fédérer des gens.Olivier Grossetête, artiste 

Un travail collectif 

Des dizaines de havrais ont aidé le plasticien et son équipe à construire cette œuvre éphémère. Elle sera détruite ce dimanche 30 juin, en fin d’après-midi, après un pique-nique géant. Mais Un été au Havre ne fait que commencer. La manifestation estivale, lancée en 2017 dans le cadre des 500 ans du Havre, se poursuit jusqu’en septembre avec près d’une vingtaine d’œuvres, d’événements et d’expositions à découvrir.    

"Un été au Havre", du 29 juin au 22 septembre 2019.