Les anciens bains douches de Cherbourg transformés en galerie d'art contemporain

Après avoir tenu pendant 15 ans une cité d’art-gravage dans le Cotentin, Jack-Adrien Martin s’est donné le pari fou de réhabiliter les anciens bains douches de Cherbourg et d’en faire un lieu d’exposition de toutes les formes d’art contemporain.

Article rédigé par
Gaël Simon - franceinfo Culture
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
L'ouverture de la galerie est le fruit d'un travail de 3 ans. (France 3)

L’art contemporain se jette dans le grand bain. Début février, une nouvelle galerie a ouvert ses portes à Cherbourg (Manche), dans les anciens bains douches de la commune. Le résultat d’un long travail de l’artiste Jack-Adrien Martin, qui tenait déjà une cité d’art-gravage à Martinvast dans le Cotentin depuis 15 ans.

Les anciens bains-douche de Cherbourg transformés en galerie consacrée à l’art contemporain

Le passionné perpétue depuis de longues années la tradition du gravage pour en faire tout un art dans son atelier de 500 m². "Tous ces objets ici sont glanés sur la laisse de mer, c’est-à-dire ce que laisse la mer en hauteur lorsqu’elle redescend".

Jack-Adrien Martin est aujourd’hui à la tête d’un lieu unique en Normandie, mais qui a atteint sa maturité. Depuis trois ans, il s’est mis en quête d’un nouveau projet. "J’ai une relation je crois un peu privilégiée avec les objets. Je vis avec les objets. Mon projet d’œuvre-atelier a abouti. Donc ils m’ont dit "maintenant tu peux aller faire autre chose"".

Une bouée à la base du projet

Et cette autre chose, c’est à Cherbourg que Jack-Adrien Martin l’a trouvée. Une nouvelle page de sa vie d’artiste qui s’écrit désormais dans les anciens bains douches. Encore une fois, c’est un objet qui préside à sa destinée, une bouée, trouvée sur le chantier de ce qui est devenu une galerie d’art. "On l’a découverte en très bon état. Comme elle est là, dans un fatras de pourritures, on a dû tout débarrasser. Elle était restée impeccable". Symboliquement, l’artiste a nommé sa nouvelle galerie "La Bouée".

Ici, les cordes de Jack-Adrien Martin soutiennent les œuvres d’autres créateurs, parmi lesquels Philippe Lefebvre dont les sculptures et peintures sont exposées. Les 100 m² des anciens bains douches construits par l’architecte de la gare transatlantique de Cherbourg représentent un bel écrin. "J’ai été assez séduit par la hauteur du bâtiment, l’espace, les volumes. On l’impression de rentrer dans une forme de chapelle ou de temple", explique-t-il.

Un temple dédié à toutes les formes d’art et où la danseuse Mirabela Vian devrait prochainement se produire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.