Le château de Chaumont-sur-Loire inaugure sa "galerie digitale" dédiée aux arts numériques

A quelques semaines de l’ouverture de sa "Saison d’art", le domaine de Chaumont-sur-Loire vient d’inaugurer un nouveau lieu artistique permanent dans l’aile Est du château, dédié à l’art numérique. Première œuvre présentée : une création mondiale de l’artiste italien Davide Quayola.

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le château de Chaumont-sur-Loire a inauguré une galerie permanente dédiée à l'art numérique. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3 / A. HEUDES)

Célèbre pour son château, son Festival international des Jardins et depuis une quinzaine d’années pour sa "Saison d’art", le Domaine de Chaumont-sur-Loire s’offre un nouvel espace artistique baptisé la Galerie digitale. Un espace de 200 mètres carrés entièrement tourné vers l’art numérique et aménagé dans les combles de l’aile Est du château. Une idée née à l’occasion d’importants travaux de restauration dans cette partie de l’édifice.

"Comme la charpente est apparue et qu’il y avait un volume extraordinaire, je me suis dit qu’une galerie numérique, ce serait tout à fait en écho aux expériences que nous avons menées dans ce domaine. On est dans le respect du patrimoine, des murs anciens, des œuvres anciennes, et on regarde vers notre temps. Et quand on a la chance de pouvoir faire le pont entre le passé, le présent et le futur, je me dis qu’on joue notre rôle de Centre d’arts et de nature", raconte Chantal Colleu-Dumond, directrice du Domaine de Chaumont et commissaire des expositions.

FTR

Création mondiale

Pour sa première exposition, la Galerie digitale accueille une création mondiale de l’artiste italien Davide Quayola, commande spécifique du Domaine, financée par la Région Centre-Val de Loire. Une œuvre baptisée Effets de Soir aux accents impressionnistes, avec comme point de départ des clichés de végétaux des jardins de Chaumont, retravaillés à l’aide d’un logiciel de sa composition. L’artiste signe également l'univers sonore qui accompagne les visiteurs.    

"Je voulais créer un procédé informatique qui pourrait imiter le courant impressionniste, et en même temps, aller plus loin que le traitement humain. J’aime jouer avec l'idée de virtuosité non-humaine. L’œuvre se réfère à un mouvement pictural historique, mais propose aussi d’autres manières numériques d’explorer le sujet", explique Davide Quayola.  

Pour la quinzième édition de sa Saison d’art, le Centre d’Arts et de Nature de Chaumont-sur-Loire accueillera, du 2 avril au 30 octobre une quinzaine d’artistes de tous âges et de tous horizons, invités à créer spécialement des œuvres qui trouveront place dans le château, ses dépendances et dans les parcs du Domaine.

Le Festival international des jardins, qui fêtera cette année son trentième anniversaire, se déroulera du 21 avril au 6 novembre.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Art contemporain

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.