Visite en avant-première de la villa Majorelle restaurée, joyau Art nouveau de l'école de Nancy

Après plusieurs mois de travaux, la villa Majorelle à Nancy rouvre ses portes au public le 15 février. Un travail minutieux de restauration a été nécessaire pour restituer les décors d'origine et l'âme de ce joyaux de l'Art nouveau.

Salle à manger au rez-de-chaussée. Villa Majorelle, à Nancy, décembre 2019.
Salle à manger au rez-de-chaussée. Villa Majorelle, à Nancy, décembre 2019. (SIMÉON LEVAILLANT)

C'est reparti pour un voyage dans le temps au sein de la villa Majorelle qui rouvre au public après des mois de restauration. Une maison familiale construite pour Louis Majorelle en 1900. Parfois surnommée Villa Jika en référence aux initiales de Jeanne Kretz, son épouse, cette maison d'artistes illustre aussi les réalisations des ateliers Majorelle. Des mois de travaux ont été nécessaires pour restituer minutieusement les décors d'origine et conserver l'esprit de l'époque.  

Cette maison emblématique de l'Art nouveau nancéien est une oeuvre de l'architecte Henri Sauvage, construite pour l'ébéniste Louis Majorelle. Ce dernier se destinait à une carrière de peintre quand, à la mort de son père, il a dû reprendre l'entreprise familiale. La manufacture se lance, sous son impulsion, dans la production de mobilier moderne avec à la clé un succès retentissant en France comme à l'étranger. Les ateliers Majorelle se font remarquer lors de l'exposition universelle de 1900 à Paris.

Un luminaire de style art déco 
Un luminaire de style art déco  (France Télévisions)

Une maison construite par un artiste pour un artiste 

Quand en 1898 Louis Majorelle passe commande à l'architecte Henri Sauvage  pour la construction de sa maison familiale, il la veut à l'image de l'esprit qui règne alors dans ses ateliers : moderne, dynamique et simple. La construction de la bâtisse ne débute qu'en 1901-1902. Il la souhaite avec des dimensions raisonnables et conçue pour le confort de ses habitants au quotidien. 

Escalier principal, 1 er étage. Villa Majorelle, à Nancy, décembre 2019.
Escalier principal, 1 er étage. Villa Majorelle, à Nancy, décembre 2019. (SIMÉON LEVAILLANT)

Louis Majorelle se réserve, au 2e étage, un atelier de peinture bien éclairé par une grande baie. L'architecte Henri Sauvage fait appel à des amis parisiens comme le céramiste Alexandre Bigot pour les grés flammés extérieurs et intérieurs et le peintre Francis Jourdain pour les peintures décoratives de la salle à manger.

Vitrail coloquinte dans la salle à manger au rez-de-chaussée. Villa Majorelle, à Nancy, décembre 2019.
Vitrail coloquinte dans la salle à manger au rez-de-chaussée. Villa Majorelle, à Nancy, décembre 2019. (SIMÉON LEVAILLANT)

Une vitrine des multiples talents au service du décor

La Villa Majorelle témoigne toujours, tant dans son architecture extérieure que dans sa décoration intérieure, de la notion d'unité de l'art prônée par les artistes membres de l’École de Nancy..

Chambre, au 1 er étage. Villa Majorelle, à Nancy, décembre
Chambre, au 1 er étage. Villa Majorelle, à Nancy, décembre (SIMÉON LEVAILLANT)

La maison est ouverte à partir du 15 février du mercredi au dimanche au 1 Rue Louis Majorelle à Nancy 

La décoration d\'une chambre de la villa Majorelle 
La décoration d'une chambre de la villa Majorelle  (France Télévisions)