Coronavirus : Vittorio Gregotti, l'un des maîtres italiens de l'architecture du XXe siècle, est mort à 92 ans

L'architecte italien Vittorio Gregotti avait notamment conçu le Grand Théâtre de Provence à Aix-en-Provence ainsi que le centre culturel de Belem au Portugal.

L\'architecte italien Vittorio Gregotti en 2002.
L'architecte italien Vittorio Gregotti en 2002. (PIGI CIPELLI)

L'architecte italien Vittorio Gregotti est décédé dimanche 15 mars à 92 ans à Milan d'une pneumonie liée au nouveau coronavirus, rapportent les médias italiens. Gregotti avait été hospitalisé à Milan à l'hôpital San Giuseppe après avoir contracté le Covid-19, d'après l'agence italienne AGI et le quotidien Il Corriere della Sera. Selon ce dernier, l'épouse de Gregotti, Marina Mazza, est hospitalisée dans la même structure milanaise.

La Lombardie, dont Milan est la capitale, est la région italienne la plus touchée par le coronavirus avec plus de 9000 cas actuellement positifs et 966 morts.

Concepteur du Grand Théâtre de Provence

Vittorio Gregotti était un grand architecte, urbaniste et théoricien de l'architecture, né à Novara en 1927. Parmi les projets les plus importants réalisés par son étude créée en 1974, la "Gregoti Associati International", le plan de requalification du quartier de la Bicocca à Milan (1985-2005), le Théâtre Arcimboldi à Milan (1997-2002) et le centre culturel de Belem, près de Lisbonne, au Portugal (1988-1993). 

Le Centre culturel de Belem, près de Lisbonne, conçu par l\'architecte italien Vittorio Gregotti. 
Le Centre culturel de Belem, près de Lisbonne, conçu par l'architecte italien Vittorio Gregotti.  (GONZALES PHOTO/PAUL CRUDGE / MAXPPP)

Le Grand Théâtre de Provence à Aix-en-Provence conçu entre 2003 et 2007 est  sans doute l'une des réalisations qu'il a le plus aimées. 

Le Grand Théâtre de Provence, à Aix-en-Provence, réalisé par Vittorio Gregotti. 
Le Grand Théâtre de Provence, à Aix-en-Provence, réalisé par Vittorio Gregotti.  (MOIRENC CAMILLE / HEMIS.FR / HEMIS.FR)

Vittorio Gregotti avait également conçu le stade Marassi de Gênes avant la Coupe du Monde de football 1990 en Italie, et avait participé à la conception des installations olympiques de Barcelone pour les JO 1992. 

Hommage par Stefano Boeri

En 1975 il avait été le commissaire de la Biennale de Venise, la première dans laquelle l'architecture était apparue officiellement comme un "élargissement du secteur des arts visuels". Sa denière oeuvre aura été la création du Théâtre "Fonderia Leopolda" de Follonica, près de Grosseto en Toscane, à partir de la restructuration d'une ancienne usine. 

Stefano Boeri, autre célèbre architecte italien, lui a rendu hommage sur Facebook en saluant "un maître de l'architecture internationale", qui a "écrit l'histoire de notre culture".