Cet article date de plus d'un an.

À Strasbourg, dans l'herbier du pasteur Oberlin, ce savant proche des gens, passionné de botanique

L'exposition "Au jardin, avec le pasteur Oberlin" aux archives de la ville de Strasbourg, met en lumière la production savante de Jean-Frédéric Oberlin, prédicateur humaniste et progressiste, qui a mis au service des autres, sa passion pour les plantes.
Article rédigé par Léna Thobie-Gorce
France Télévisions - Rédaction Culture
Publié
Temps de lecture : 2 min
Les archives de Strasbourg ont conservé les herbiers de Jean-Frédéric Oberlin. (France 3 Alsace : A. Marie / P. Dezempte / S. Teissier)

La ville de Strasbourg a choisi de consacrer une exposition à cet érudit, homme des Lumières qu'est Jean-Frédéric Oberlin (1740-1826). Celui-ci connaissait très bien les plantes et leurs pouvoirs et pratiquait déjà au début du 19e siècle la phytothérapie. Il a laissé des milliers d'écrits, de dessins, de tamponnages que les archives de Strasbourg ont soigneusement regroupées pour les présenter au public.

À Strasbourg, Au jardin avec le pasteur Oberlin
À Strasbourg, Au jardin avec le pasteur Oberlin À Strasbourg, Au jardin avec le pasteur Oberlin (France 3 Alsace : A. Marie / P. Dezempte / S. Teissier)

Au jardin avec le pasteur Oberlin, à découvrir jusqu'au 16 juillet 2023, met en avant les herbiers que le pasteur a fouillés et décortiqués des décennies durant. Elle valorise un aspect particulier de l’action de Jean-Frédéric Oberlin : la botanique et ses applications dans le quotidien au Ban-de-la-Roche vers 1800. Une exposition qui donne donc à voir et à sentir.

"Ce sont des plantes qu'on a sélectionnées d'abord parce qu'elles ont un drôle de parfum, il y a par exemple la rose qui a un parfum très doux. Mais il y a aussi des plantes qui ont des vertus astringentes, purifiantes comme l'arbre à thé qu'on connaît aujourd'hui dans la phytothérapie. Et ce sont des plantes qu'Oberlin a fait macérer pour les intégrer dans des simples, à savoir des remèdes à partir de plantes", raconte Albane Eglemme, responsable de la médiation aux Archives de Strasbourg et coordinatrice de l’exposition.

Un homme soucieux de transmettre

Sa passion pour les plantes, le pasteur Oberlin l'a mise au service des autres. Il réalisait des remèdes qu'il donnait gratuitement dans la pharmacie qu'il avait installée dans son village de la vallée de la Bruche, à Waldersbach. Par ailleurs, c'est dans cette même commune que le musée Oberlin conserve les herbiers originaux du pasteur. Des planches qui en disent long sur l'homme qu'il était.

"Ça nous permet d'approcher ses croyances, ses rêves, ses peurs, mais également ses silences, il y a des planches où il ne dit rien. Sur certaines planches, il y a aussi des erreurs, des ratures, des points d'interrogation. On voit qu'il y a des doutes", explique Estelle Méry, conservatrice du musée Oberlin, en montrant certains dessins d'Oberlin.

Soucieux de transmettre, il participait à l'instruction des jeunes, garçons comme filles, et à la formation d'institutrices. Il voulait partager avec tous sa fascination et sa curiosité insatiable pour le monde. 

Exposition "Au jardin, avec le pasteur Oberlin". Gratuit. Jusqu'au 16 juillet 2023. Plus d'informations sur le site de la ville.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.