À Rochefort, une exposition rassemble des objets de l'art kanak dispersés dans le monde

Des objets fabriqués en Calédonie et disséminés un peu partout à travers le monde ont été rassemblés par le Quai Branly, qui a prêté cette collection au musée d'Hèbre à Rochefort. Une exposition visible jusqu'au 4 juin. 

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des objets et dessins exposés au musée Hèbre à Rochefort en Charente-Maritime.  (FRANCEINFO)

Ce sont des objets qui sont nés en Nouvelle-Calédonie avant de voyager à travers les océans. Au musée Hèbre de Rochefort en Charente-Maritime, l'exposition Carnet Kanak : voyage en inventaire est visible jusqu'au 4 juin. Elle rassemble des pièces de l'art kanak.

Cette riche collection a été prêtée au musée de Rochefort par le musée parisien du Quai Branly. Mais si on remonte encore davantage dans le temps, c'est l'ethnologue français Roger Boulet qui a, le premier, réalisé cet inventaire de l'art kanak. "Roger a décidé de revenir à une pratique très ancienne de l'anthropologie de terrain qui est de dessiner les objets. Il a aussi fait un ensemble de plusieurs milliers de dessins. Certains ont été réunis dans des carnets. Il y a 10 carnets qui ont été donnés au musée du Quai Branly", explique Claude Stephani, conservateur du musée Hèbre à Rochefort. 

À Rochefort, une exposition rassemble des objets disséminés de l'art kanak

Parmi les objets emblématiques de cette exposition : une hache aux formes étranges. "C'est une hache ostentoire qui est un objet très spécifique à la culture kanak. C'est un grand disque de pierre verte de serpentine emmanchée sur une tige qui servait au chef à scander les discours. La parole était quelque chose de très important dans la culture kanak", poursuit Claude Stephani. 

Un certain nombre de ces objets pourrait faire un jour le voyage retour vers la Nouvelle-Calédonie. Les Kanaks n'exigent pas forcément le retour de tous les objets sur leur territoire, mais ils veulent savoir où sont passés ces artefacts qu'ils considèrent comme des ambassadeurs de leur culture. De manière plus générale, les indépendantistes, dont la voix est très écoutée sur l'île, réclament la restitution d'une partie de ce patrimoine culturel. 

L'exposition  "Carnet Kanak : voyage en inventaire" est visible jusqu'au 4 juin au musée Hèbre à Rochefort (Charente-Maritime). 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Arts-Expos

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.