42 ans après, une toile de Lichtenstein retrouve ses propriétaires

L'œuvre de l'artiste "pop art"  était portée disparue depuis 1970 et a vécu depuis de nombreuses péripéties.

Barbara Bertozzi Castelli, la veuve du propriétaire de \"Electric Cord\", oeuvre du peintre pop art Roy Lichtenstein, restituée 42 ans après sa disparition.
Barbara Bertozzi Castelli, la veuve du propriétaire de "Electric Cord", oeuvre du peintre pop art Roy Lichtenstein, restituée 42 ans après sa disparition. (BEBETO MATTHEWS / AP / SIPA)

Il aura fallu plus de quatre décennies avant que Electric Cord, toile du peintre "pop art" Roy Lichtenstein, ne soit rendue à qui de droit. Mardi 16 octobre, une cérémonie s'est tenue à New York pour officialiser la restitution du tableau à Barbara Bertozzi Castelli. Quarante-deux ans auparavant, en 1970, c'est son mari, le galleriste Leo Castelli, aujourd'hui disparu, qui était propriétaire de l'œuvre datée de 1961, estimée aujourd'hui à 4 millions de dollars.

Mais en 1970 la peinture a eu besoin d'une restauration. Elle a donc été envoyée à un spécialiste, Daniel Goldreyer. Depuis, plus aucune nouvelle avant la réapparition de l'oeuvre en juillet dernier dans un entrepôt de New York, Hayes Storage Facility. Selon l'enquête, les responsables de l'entrepôt ont indiqué avoir reçu l'oeuvre de la galerie Quinta Galeria de Bogota, en Colombie, qui a affirmé elle-même l'avoir reçue des mains de la veuve de Daniel GoldreyerSally Goldreyer. Selon cette dernière, le tableau disparu a été retrouvé dans le casier d'un employé de son mari, à sa mort en 2009.

Un accord a depuis été passé avec la justice américaine pour que Sally Goldreyer abandonne tout droit sur l'œuvre qui a donc retrouvé ses propriétaires, au bon moment. Car, le hasard faisant bien les choses, Roy Lichtenstein fait actuellement l'objet à Washington de la première grande rétrospective (lien en anglais) de son oeuvre depuis sa mort il y a 15 ans.